Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/12/2017

Il s'appelait Ptirou et devient Spirou

Sente, Verron, DupuisEnfin tout savoir non pas sur les origines du groom célébrissime mais apprendre comment il a été inspiré à son créateur, Yves Sente a concocté une dramatique histoire qui va faire pleurer dans les chaumières. Il s'appelait Ptirou va donc dévoiler la vie bien tristounette d'un jeune garçon courageux, à la tignasse rousse qui fait ses armes de groom sur un bateau dans les années trente, en pleine dépression économique. Et ce bon Oncle Paul qui va tout en dire à ses petits-enfants la veille de Noël trente ans plus tard, comme dans Spirou bien sûr car c'est Ptirou qui l'a inspiré à Rob-Vel. Un exercice de style un peu compliqué mais que Verron a su faire vivre avec beaucoup de bonheur. Il va émouvoir son monde le Ptirou qui a été pré-publié dans Spirou, le journal évidemment.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Il s'appelait Ptirou, Dupuis, 16,50 €

02/12/2016

Blake et Mortimer, Shakespeare ou Shake-Speares, telle est la question

Juillard, Dargaud, SenteEt si William Shakespeare avait écrit une pièce inédite, et si surtout l'auteur de Macbeth ou de Beaucoup de bruit pour rien n'avait en fait pas écrit ces chefs d’œuvre ? Tel est le postulat de départ du nouveau Blake et Mortimer dont Yves Sente signe le scénario pour le moins riche et complexe mais qui contient tous les ingrédients inhérents aux aventures des héros de Jacobs. André Juillard d'un crayon toujours aussi inspiré et fascinant suit donc la trace des deux compagnons d'aventure et d'une charmante jeune fille, Elizabeth, de Londres à Venise ou Stratford-upon-Avon pour une enquête finalement très littéraire sur le fond comme sur la forme. Olrik du fin fond de sa prison va troubler les cartes d'un jeu qui repose avant tout sur la déduction et l'anticipation des coups des autres joueurs, peu sur l'action.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Les aventures de Blake et Mortimer, T24 Le Testament de William S., Dargaud, 24 €

 

27/06/2016

XIII T24, un héritier encombrant

XIII, Sente, JigounovIl n'en finit pas d'avoir des soucis ce brave XIII. Ce qui est bien normal quand on un héros mythique pour ne pas dire immortel comme lui. Bon d'accord, aller raccrocher son passé à ceux des premiers colons puritains de la côte est il fallait y penser. Yves Sente l'a fait, persiste et signe dans ce nouvel épisode d'une grande richesse scénaristique, pour ne pas parler parfois de surcharge pondérale, mais qui finalement a un petit côté feuilleton au long cours amusant et qui promet de ne pas s'arrêter de si tôt. XIII l'héritier en gène plus d'un, ce n'est pas nouveau. Jigounov s'est parfaitement coulé dans le rythme, le dessin de la série tout en lui apportant sa propre marque et son talent.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : XIII T 24, L'Héritage de Jason Mac Lane, Dargaud, 11,99 €

12/12/2014

XIII, un héros qui est reparti pour trente ans

XIII Message martyr, Dargaud, Sente, Jigounov, Trente ans après, Jason Fly, alias XIII, a toujours la mémoire qui flanche. Le héros de la série mythique créée par Jean Van Hamme et William Vance en 1984 ne se souvient plus très bien de son passé même si en vingt-trois albums il en a reconstitué une partie et retrouvé son nom. Pour cet anniversaire, en 2014, le héros trentenaire a droit à tous les honneurs. Une occasion de revenir sur le phénomène XIII avec les maîtres d’œuvre de ses aventures et de son avenir.
Ce dossier signé par Jean-Laurent TRUC a aussi paru dans le magazine ZOO de décembre.

Lire le dossier illustré sur ligneclaire.info en cliquant sur : Dossier XIII

 

11/12/2014

XIII, Le message du martyr

XIII Message martyr, Dargaud, Sente, JigounovAmnésique un jour, amnésique toujours ? Pas d'accord Jason Mac Lane, alias XIII. Il aimerait bien que ses souvenirs reviennent. Mais quand c'est le cas c'est pour mieux l'empêtrer dans une nouvelle affaire. Avec ce tome 23, XIII poursuit sa recherche de la vérité sur les premiers habitants des USA, les pilgrims débarqués du Mayflower. Et ce qu'il découvre n'est pas fait pour arranger ses affaires ni celles de Jones prise en otage.

Lire l'article complet sur ligneclaire.info en cliquant sur : XIII, le message du martyr, T 23, Dargaud, 11,99 €

27/11/2012

XIII, Jones un appât de choix

XIII, Âppat, Sente, DargaudL'évènement de la semaine, le 30 novembre pour être précis, la sortie du dernier XIII. Plus mythique que cette série qui a vu le jour dans les années 80 avec Van Hamme et l'excellent William Vance au dessin, impossible. C'est Yves Sente, maître en reprise de titres phare, qui écrit le scénario et Jigounov qui dessine.

A suivre, lire le dossier complet sur le site ligneclaire.info en cliquant sur :

XIII, T 21, L'Appât, Dargaud, 11,99 €

26/04/2010

Chantal de Spiegeleer ne signera pas le prochain Blake et Mortimer

BD CHANTAL.jpgC'était au dernier Salon du Livre à Paris. Chantal de Spiegeleer était présente pour dédicacer La Malédiction des trente deniers (Dargaud), le dernier Blake et Mortimer que son compagnon, René Strene avait largement dessiné et réalisé. Et puis Sterne a été victime d'une rupture d'anévrisme. Chantal avait accepté alors de reprendre son travail, elle dont le trait était assez proche de celui de Sterne, auteur de la série Adler au Lombard. " C'est ce qu'il aurait aimé que je fasse. Avant sa disparition je n'étais pas certaine de me remettre à la BD " avoue Chantale.  Yves Sente, l'un des sénaristes de Blake, l'autre étant Jean Van Hamme, lui propose la reprise. " J'ai fait un test sur Olrik. On aurait dit Jacques Chirac " se souvient en souriant Chantal.

Mais il faut du temps pour réaliser un Blake, décrypter le découpage. Et pourtant on sent toute la maîtrise de la ligne claire qu'a Chantal de Spiegeleer qui, elle même avait signé la série Madila, quatre albums regroupés récemment dans une intégrale. La qualité du travail sur Les Trente deniers est sans reproche, au contraire. Au point que Chantal est pressentie pour continuer à la suite de Sterne. "J'avais reçu entretemps une proposition de quatre albums, une série titrée Eclipse. J'ai déjà fait un album, le second est à faire avant que ne sorte le premier. C'est une série très proche du travail de René. Et donc finalement c'est Aubin Fléchon qui devrait réprendre le dessin de Blake. J'ai vécu une belle expérience. Le dessin en ligne claire est le plus difficile à réaliser " ajoute en conclusion Chantal. " Vous savez comment René en est arrivé au dessin de BD ? Il était prof de Français et d'Histoire. Il a fait un pari avec Schuiten de signer une histoire courte en huit planches. Adler est né de ce pari ". Une belle histoire et beaucoup de regrets avant tout pour l'homme attachant qu'était René Sterne.