Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2017

Interview : Sébastien Morice sur la singulière Île aux remords gardoise avant Marius de Pagnol

Sébastien MoriceUne histoire d'île au moins provisoire, un mas isolé au sommet d'un coteau que les eaux boueuses d'un violent épisode cévenol transforme en atoll. On est dans la Gard à la fin des années cinquante, l'eau qui monte, et un médecin qui s'inquiète pour son père dans son mas paumé, L'Île aux remords (Grand Angle) est signée par Didier Quella-Guyot scénariste et Sébastien Morice au dessin. Après l'excellent Facteur pour femmes,  Sébastien Morice revient sur cette île singulière où des secrets de famille vont enfin sortir des eaux. Un dessin superbe, très évocateur, au souffle pagnolesque pour un dessinateur qui va dessiner la célèbre trilogie de Pagnol, Marius, Fanny et César. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire tout l'interview sur ligneclaire.info : Interview Sébastien Morice

16/01/2016

Boitelle et le Café des Colonies, un racisme qui n'a pas vraiment changé

Didier Quella-Guyot, Sébastien MoriceLes contes et nouvelles de Maupassant sont non seulement des chefs d’œuvre à lire et relire mais aussi d'excellentes sources d'inspiration et d'adaptation en BD. En voici un nouvel exemple réédité chez Grand Angle avec Didier Quella-Guyot au scénario et Sébastien Morice qui signent Boitelle et le Café des colonies, une charge forte et émouvante contre un racisme ordinaire à une époque où il était, qui plus est, considéré comme "normal".

Lire l'article sur ligneclaire.info en cliquant sur : Boitelle et le Café des Colonies, Grand Angle, 13,90 €

06/10/2015

Facteur pour femmes, il ne sonne pas toujours deux fois

Didier Quella-Guyot,Sébastien Morice, Grand AngleUne très étonnante et captivante histoire, celle d'un jeune facteur impotent qui va prendre peu à peu la place des hommes partis à la guerre dans le cœur des femmes solitaires. Facteur pour femmes se passe sur une île (fictive), au large de la Bretagne, ce qui apporte crédibilité au récit. Un univers clôt dans lequel le facteur n'a pas besoin de sonner deux fois. Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice ont bien bâti leur récit, très finement mis en images au point qu'on pense parfois au très regretté Bruno Le Floc'h.

Lire l'article sur ligneclair.info en cliquant sur :Facteur pour femmes, Grand Angle, 18,90 €