Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2017

Rapport Ratier 2016 : la production BD se stabilise mais les tirages s'effritent

Ratier, ACBDComme chaque fin d'année, le journaliste Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) a livré son rapport sur la BD, chiffres à l'appui. 2016 aura été l'année de la stabilisation. Si on lit bien le rapport Ratier on s'aperçoit la part toujours plus importante de la BD sur le marché du livre. On notera aussi que les grosses locomotives se portent bien mais que leurs tirages s'effritent. Adaptation TV ou cinéma, le manga qui fait plus que de la résistance, le comics qui a désormais des têtes de pont solides en France, la BD est un enjeu économique. Le web est le média qui parle plus de la BD et a le plus de lecteurs.

Lire le dossier avec tous les chiffres sur ligneclaire.info : Rapport Ratier BD 2017

03/02/2009

2008, année de tous les records

4 746 albums BD ont été publiés en 2008, une hausse de la production de 10 % sur un an. Autant dire que le secteur se porte bien. Enfin pour l'instant, car on reparle toujours de cette surproduction, épouvantail agité par les libraires submergés ou par les auteurs qui craignent que la crise ne porte un coup fatal à cette BD que les Français continuent à adorer.

BD TITEUF.jpgLargo Winch, XIII, Thorgal, Blake et Mortimer, Lucky Luke, que des valeurs très sûres, une quinzaine de séries tirées à plus de 50 000 exemplaires avec des pointes qui flirtent avec les 400 000, parfois, voire 1,8 million d'album pour Titeuf en août dernier chez Glénat. Sans oublier un poids lourd, Astérix bien sûr qui passe entre les mains de Hachette. Ce qui pourtant n'efface pas l'écart sensible entre le tirage d'un premier album (6 000 exemplaires en moyenne) et les stars des bulles citées plus haut. Mais cela ne peut suffire. La BD se diversifie, ouvre ses catalogues, cherche de nouveaux marchés, se publie sur internet et bien sûr s'offre du dessin animé à tour de bras. Ou des adaptations cinématographiques qui marchent comme Largo Winch. La BD se regroupe mais les petits éditeurs continuent à faire leur chemin. Dargaud, Lombard, Dupuis même combat, unis sous une seule bannière. Dynamisme oblige, la BD est une vraie pépinière de talents qui sait se renouveler. Vive 2009 ! (Sources Gilles Ratier, ACBD).

13:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ratier, acbd |  Facebook |