Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2017

Interview : Juan Diaz Canales parle d'Équatoria, le dernier Corto Maltese

Canales, PellejeroÉquatoria est le titre du nouveau Corto Maltese dont c'est le 50e anniversaire. Aux commandes on retrouve Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero bien sûr qui avaient de belle façon assuré la reprise du héros de Pratt dans Le Soleil de minuit (Casterman). Un album qui assume et assure encore plus cette fois l'ambiance de Corto, aventures mais aussi la part de rêve inhérente à l'état d'esprit du marin vagabond. Et pourtant il va avoir fort à faire, se battre, défendre la belle et l'opprimée, chercher un trésor sans appât du gain. Pour la sortie de l'album Juan Díaz Canales a répondu aux questions de ligneclaire.info. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire le dossier sur ligneclaire.info: Interview Canales

17/08/2016

Festival de Vaison-la-Romaine 2016, Pellejero président du 23 au 25 septembre

pellejero, Vaison la Romaine, Corto MalteseLe Festival de Vaison-la-Romaine a lieu tous les deux ans. Rosinski et Thorgal ont été les héros de l'édition 2014. C'est au tour de Corto Maltese avec Pellejero de venir faire une pause à Vaison pour l'édition 2016 sous le parrainage de Frank Giroud.

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Festival Vaison

23/11/2015

Corto Maltese, Pellejero et canalès en dédicace chez Azimuts à Montpellier le 26 novembre

Pellejero, Canalès, Castermab, Corto, AzimutsPlus que quatre jours avant la dédicace à Montpellier de Ruben Pellejero et Juan Diaz Canalès. Ils seront le jeudi 26 novembre après-midi à la librairie Azimuts à Montpellier. On sait bien sûr que ce duo très confirmé a repris le personnage de Pratt, le mythique Corto Maltese pour un nouvelle aventure  Sous le soleil de minuit (Casterman).

Lire aussi l'interview complète des auteurs réalisé par ligneclaire.info sur cultureBD.

Les neiges du Grand Nord américain, le testament de Jack London, des Inuits, des terroristes irlandais, des prostitués qui jouent du Colt, la reprise de Pellejero et Canalès est bien ficelée à tout point de vue. Un dessin qui ose jouer la carte de la fidélité originale, une histoire musclée et dense, Corto Maltese fait un retour en force. Et rencontrer les deux auteurs chez Azimuts sera l'un des grands moments pour tous les fans de Corto.

28/09/2015

Sous le soleil de minuit, Corto de retour avec Pellejero et Canales en dédicace chez Azimuts à Montpellier le 26 novembre

Pellejero, CanalesIl est de retour après une si longue absence. On espérait et on n'y croyait plus. Corto Maltese reprend du service. On en rêvait mais il était urgent d'attendre. C'est un duo qui a pris le risque de succéder à Pratt, au moins dans l’esprit, et de redonner vie à un Corto très personnel. Avec panache, Ruben Pellejero et Juan Diaz Canalès ont amené Corto Maltese faire un tour Sous le soleil de minuit (Casterman) qui sort le 30 septembre. Les deux auteurs seront à Montpellier pour une rencontre-dédicace exceptionnelle à la librairie Azimuts le 26 novembre. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire la chronique de l'album sur ligneclaire.info en cliquant sur : Corto Maltese, Sous le soleil de minuit, Casterman, 88 pages couleur, 16 €

14/09/2015

Pour le nouveau Corto Maltese, Pellejero et Canales seront en dédicace chez Azimuts à Montpellier le 26 novembre

Pellejero, Canales, CastermanOn savait qu'il y aurait une belle surprise dans la programmation des rencontres-dédicaces à la librairie Azimuts à Montpellier. C'est fait, c'est officiel. Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero viendront pour une rencontre exceptionnelle et dédicace à Montpellier pour la sortie du nouveau Corto Maltese, Sous le soleil de minuit chez Casterman. Ce sont en effet ces deux auteurs qui ont repris le scénario pour Canales, le dessin pour Pellejero. Une lourde tache et un défi que de faire revivre le héros de Pratt.

 

Un évènement rare, que ce soit la reprise de Corto ou la venue des deux auteurs à Montpellier le 26 novembre. On y reviendra en détails.

25/10/2012

Avec Pellejero il a signé son premier western. Murena, Djinn, Rapaces, Barracuda ou Sortilèges, ses titres au succès incontournable

Dufaux, Pellejero, Vaison-la-RomaineJean Dufaux a l’écriture chevillée au corps. Scénariste hors normes, auteurs de séries phares il vient de signer son premier western avec, au dessin Ruben Pellejero, Loup de pluie chez Dargaud.
Rencontre au festival de Vaison-la-Romaine où ils étaient en dédicaces et où ils ont été primés.(Photo JLT DR)
 

Lire la suite

06/09/2012

Dufaux et Pellejero pour un western en force

dufaux,pellejero,dargaud,vaison-la-romaineA croire que cette fin 2012 est sous le signe du Far West. Et donc du western. Dufaux et Pellejero se sont associés pour une histoire forte qui met en scène une riche famille de constructeurs de lignes de voies ferrées, une tribu indienne et une famille pour le moins vindicative.

Quand Loup de Pluie abat en duel le fils Limb c'est le début d'une vengeance sans retour possible. L'équilibre fragile qui règne va être rompu. Il y a toute la force narrative de Dufaux dans cette série qui débute.

Quant au dessin de Pellejero (Un peu de fumée bleue entre autres) il est en accord total avec la violence de cet Ouest où la civilisation s'impose face à la force brute. On notera aussi une part sentimentale bienvenue avec de beaux personnages féminins. Ah, Dufaux !. Loup de Pluie, T1, Dargaud, 13,99 €

A noter que Dufaux et Pellejero seront au festival de Vaison-la-Romaine le dernier week-end de septembre.

29/05/2010

Folie pas douce et retour au Mexique

BD LUI.jpgUn curieux huis clos entre un homme, Lui, et trois femmes, c'est Jean-Philippe Peyraud qui met en scène un brillant écrivain, Philippe Djian. Face à sa femme qui lui reproche d'avoir des yeux langoureux pour son ancienne maîtresse, Lui va tenter de se justifier, prêt à tout. Et quand sa jeune voisine investit la scène, il sera obligé d'aller au bout de sa lâcheté. Impossible de savoir la part du réel et du fantasme dans cette confrontation, dans cette digression d'un homme qui devient fou. Etonnant travail, trait sobre, cadrage subtil pour un roman illustré plus qu'une BD. Lui, Futuropolis, 17 €.

BD PELLEJERO.jpgAvec ce deuxième volet qui raconte l'euphorie politique qui règne au Mexique dans les années 20, Lapière et Pellejero au dessin tracent les contours d'un monde perdu. Basé sur la vie des photographes Edward Weston et Tina Modotti, c'est une ambiance, un espoir que narre cet Impertinence d'un été. Le narrateur pointe les divergences entre ambitions politiques, artistiques et amoureuses. On se croit dans un roman d'Hemingway. Le Mexique et sa violence retenue est parfait comme cadre et offre à Pellejero, qui sera à la Comédie du Livre à Montpellier, un décor unique pour son dessin. L'Impertinence d'un été, T2, Dupuis, 14, 50 €.

 

08/03/2009

X-Aël, une drôle de dame à Montpellier

Deux jeunes femmes que rien vraiment ne prédestinait à la BD. Elles ont en commun un parcours atypique, d’avoir pour l’une décidé de vivre à Montpellier et de publier ensemble le premier tome d’une nouvelle série. Alexandra Deroi sous le pseudonyme de X-Aël dessine Anathème sur un scénario d’Isabelle Bauthian (E. Proust).

 

A 29 ans Alexandra est une égyptologue passionnée de linguistique :]« C’est sur internet que j’ai fait mes premières armes en graphisme. J’ai illustré ensuite des jeux de rôle et été coloriste. Mais je poursuis mes études en même temps à la fac de Montpellier qui est aussi réputée que Paris en égyptologie. Il y a quatre ans Isabelle m’a proposé ce scénario. J’ai plongé » ].

Isabelle Bauthian déjà remarqué avec un précédent album Effeuillées s’est reconvertie, elle, dans l’écriture. Docteur en biologie elle a laissé tomber les éprouvettes. Avec bonheur car leur histoire de démon et de malédiction qui se veut socio-fantastique fonctionne bien et sera une trilogie. « Nous sommes dans l’esprit de Zola, le déterminisme par les ancêtres. Gabrielle notre héroïne ensorcelée est positive. Elle va vouloir changer son destin ». Et pourtant Alexandra ne croit pas un instant au surnaturel.  «Je suis une inconditionnelle pourtant des films d’horreur ». Elle a travaillé sans contraintes. «J’ai eu toute liberté pour la mise en scène. On a même un autre projet avec Isabelle Bauthian. Mais chut ». Quand on lui demande à quoi elle rêve sa réponse est nette : à la nature et à un beau texte égyptien sur la sagesse. Pas à la BD.

 

Terres Lointaines

BD TERRES.jpgLa déclinaison d’une œuvre maîtresse, celle de Léo, créateur des Mondes d’Aldébaran. Léo en signe le scénario et Icar le dessin. On retrouve une planète lointaine et une famille qui choisit de s’y expatrier pour retrouver le mari et le père. Il ne sera pas au rendez-vous. Désormais la mère et ses deux enfants vont devoir se débrouiller dans un univers hostile ou au moins inhabituel. Une tradition dans l’univers de Léo. Les personnages sont attachants et les créatures de Léo bourrées d’imagination et d’humanité. Les monstres ne sont pas ceux qu’on croit. Le dessin est clair, soigné. Prometteur.  Terres Lointaines Episode 1, Dargaud, 10,40 E.

 

Amour perdu

BD IMPER.jpgRetrouver le duo Pellejero au dessin et Lapiere au scénario est une joie. Avec cette histoire d’amour perdu sur fond de révolution mexicaine 1923, de redécouverte de la fonction artistique on suit le destin du photographe américain Edward Weston. Amoureux fou de la belle Tina Modotti, Weston revit à sa mort tout ce qui les a rapprochés ou éloignés. Personnages authentiques ou historiques les auteurs croquent un monde en pleine évolution, vivant, assez similaire à celle que connaîtra la France dans les années trente. Le dessin de Pellejero est superbe. L’Impertinence d’un été, T1, Dupuis, 14,50 E.