Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2017

Isadora, une vie de feu

Oubrerie, Birmant, DargaudUne suite où un one-shot ? Les deux visions sont compatibles et en fait peu importe. Julie Birmant et Clément Oubrerie avait ouvert le bal de la vie sans pareille d'Isadora Duncan dans le tome 1 de Il était une fois dans l'Est. Avec Isadora leur nouvel album qui est sorti chez Dargaud il n'y a pas de numéro 2 sur la couverture et l'Est a disparu mais il y a du nouveau. On ne peut que se plonger avec empressement dans la suite de cette biographie romanesque. La créatrice, l'inventrice de la danse moderne, a eu une vie de feu et une fin tragique dont on parle encore. Isadora est un bel hommage, à la fois tendre, cruel, lyrique, spontané comme son héroïne, que Julie Birmant et Clément Oubrerie au dessin investissent aux côtés de la Duncan. 

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Isadora, Dargaud, 22,90 €

14/12/2015

Il était une fois dans l'Est, Julie Birmant et Clément Oubrerie sur les pas d'Isadora

Isadora Ducan, Oubrerie, Julie BirmantD'Isadora Duncan, hormis le nom et la spécialité, la danse, on connait d'elle sa fin tragique et hors normes. Ce sont les premières pages de ce dernier voyage que propose un couple au rare talent évocateur, des biographes romanesques, Julie Birmant et Clément Oubrerie. On l'attendait ce Il était une fois dans l'Est. La vedette est donc la bouillonnante et géniale Isadora Duncan qui jeta les bases de la danse moderne. Et l'amour de sa vie, un poète hors normes mais voyou, Serge Essenine, un tumulte de chaque instant.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Il était une fois dans l'Est, T1, Dargaud, 22,90 € 

 

22/03/2014

Pablo, T4, la mue d'un certain Picasso

Pablo T4, Dargaud, Oubrerie, BirmantC'est la fin programmée d'une merveilleuse rencontre. Avec le tome 4 de Pablo sous-titré à juste titre Picasso, Julie Birmant et Clément Oubrerie laissent désormais un maître incontesté de l'art vivre son ascension. Sa muse, son amour, Fernande doit disparaître car elle prend trop de place dans sa vie. En 1907, au Bateau-Lavoir se jour un dernier acte et le début d'une révolution de la peinture jamais égalée.

Lire l'article complet sur ligneclaire.info en cliquant sur :Pablo T4, Picasso, Dargaud, 17,95 €