Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2017

Interview : Pour Thomas Legrain "les SAS étaient des types hors normes"

Lergrain, Le LombardThomas Legrain dessine The Regiment, histoire de la création du Special Air Service britannique en 1941, le SAS, sur un scénario de Vincent Brugeas. Une unité atypique, des commandos qui forment presque une bande de copains ingérables hors de la hiérarchie classique. Legrain en rupture très provisoire de Sisco, a fait évoluer son dessin, son format de travail, apportant à The Regiment (Le Lombard) prévu en trois albums, un souffle épique impressionnant. Un trait percutant, fort et d'un réalisme de chaque instant, capable aussi d'une large émotion, Legrain s'est lâché dans The Regiment. Il en dit plus à ligneclaire.info lors d'un rencontre récente à Bruxelles. A noter que Thomas Legrain sera présent au Festival de Saint-Malo. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire l'interview sur ligneclaire.info : Thomas Legrain

18/02/2010

Kas, Legrain : de beaux polars au Lombard

BD HALLOW.jpgLes séries se suivent au Lombard avec toujours le même souci de qualité. Au dernier festival d'Angoulême, c'était l'occasion de retrouver Kas dont le tome sept clôture la superbe série Halloween Blues avec Mythic au scénario. « Je n'ai jamais voulu savoir la fin et les lecteurs ont été surpris. » Les héros de Kas : un flic et sa femme assassinée devenue un fantôme qui se réincarne une fois par an. Le tout dans une Amérique des années cinquante superbement reconstituée par Kas. On sait enfin qui a tué la belle rousse, actrice célèbre qui a tout abandonné pour son mari policier. Pour Kas « il n'y a rien de définitif. J'ai un projet de deux albums qui se passent à la Belle Epoque mais après, pourquoi pas une évolution des personnages de Halloween. »

BD SISCO.jpgOn a pu aussi découvrir Legrain dessinateur de Sisco, polar choc, dont le premier album vient de sortir. « C'est l'histoire d'un service d'Etat qui doit tout faire pour protéger la présidence. Et on a voulu avec le scénariste Benec, dont ce sont les premiers pas, montrer qu'après tout, la France pouvait aussi être le cadre d'une fiction efficace, à l'américaine » ajoute Legrain. Car Sisco, garde du corps et membre de la sécurité de l'Élysée, emploie les grands moyens et "efface" un témoin gênant pour le président, sur ordres et sans états d'âme. Sauf que quelqu'un l'a vu et veut tout raconter à la presse. « On est dans Dexter ou The Shield, poursuit Legrain. Difficile d'éprouver de la sympathie pour Sisco. Il faut une pointe d'humour décalé et un bon équilibre entre tous les ingrédients. » Sisco, un polar au dosage parfait.

Rencontres

BD TOI.jpgIls ont la cote, ces sites de rencontres sur le net. Les réseaux sociaux ont le vent en poupe. Dal au scénario et Janin au dessin les passent au tamis de leur humour dans un album très drôle qui reconstitue le parcours parfois hétéroclite de ceux et celles qui cherchent l'âme soeur. Les messages se croisent mais le lecteur, lui, voit les protagonistes et la réalité de leur quotidien. Ecrans ou tête à tête, pseudonymes ambigus, déconvenues, les planches jouent dans le bon registre sans le moindre dérapage. Tous concernés par l'environnement souvent déprimant du web, on sent que la solitude est souvent la cause de ce relationnel médiatique. Toi + moi.org, Dupuis, 9,95 €.

Conte à deux voix

BD PEAU.jpgC'est l'un des contes les plus fantastiques de Charles Perrault. En adaptant Peau d'Ane Edmond Beaudoin, auteur entre autres du superbe L'Arleri, livre une vision fidèle mais très personnelle. Un papa raconte de nos jours à une petite fille l'histoire du prince dont la femme meurt et dont la fille va devoir l'épouser pour assurer la descendance. Mais elle exige une robe couleur du temps, puis de lune et de soleil, enfin, une robe dans la peau de l'âne aux pouvoirs magiques. Le mélange entre les péripéties du conte et les réactions de la petite fille qui écoute l'histoire est une idée brillante que Beaudoin éclaire de son dessin chaleureux. Peau d'âne, Gallimard, 13,90 €.