Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/12/2017

La Fleur dans l'atelier de Mondrian, belles retrouvailles

Lapone, PeyraudDe Piet Mondrian on retient le plus souvent cet assemblage assez incroyable de traits noirs à angle droit, de carrés bleus ou rouges, jaunes qui resteront à jamais la marque de son talent. Avec La Fleur dans l'atelier de Mondrian on revient à l'homme méconnu, à sa grande discrétion, à sa peur viscérale de s'attacher, à sa vie parisienne pendant les années folles. Une découverte signée par Jean-Philippe Peyraud (L'Inversion de la courbe des sentiments) et le toujours bluffant Antonio Lapone au dessin, réunis par une photo commune, celle d'une fleur en plastique dans l'atelier de Mondrian, seul rappel "naturel" parmi son fameux univers géométrique. Comment est-elle arrivée là ? Avec ce grand format qui une fois de plus est un cadeau à faire pour Noël aussi bien à un amateur d'art que de BD, on plonge dans un monde poétique qui ouvre la voie à des retrouvailles méritées avec un peintre hors normes.

Lire le dossier complet sur ligneclaire.info : La Fleur dans l'atelier de Mondrian, Glénat, 19,50 €

18/09/2015

Greenwich Village, Antonio Lapone signe une jolie comédie et expose chez Champaka

Lapone, Champaka, Greenwich VillageUne double actualité pour l'un des plus talentueux et subtils auteurs italiens. Antonio Lapone publie Greenwich Village (scénario Gihef) et expose en même temps ses planches originales à la galerie Champaka à Paris pendant un mois. Lapone a dessiné le New-York des années soixante, d'un trait léger, chaleureux, pour une histoire qui n'a rien à envier aux plus souriantes des comédies américaines de la grande époque. Texte et photos : J-L. TRUC

Lire interview et dossier sur ligneclaire.info en cliquant sur : Antonio Lapone

07/11/2014

Adam Clarks, un inclassable aventurier

Adam Clarks, Lapone, Treize EtrangeUn polar qui mélange les époques, les styles, les intrigues, de la guerre froide à un futur digne de la science-fiction des années cinquante, le héros est Adam Clarks, un aventurier de haut vol dont Régis Hautière signe les frasques et Antonio Lapone le dessin. On avait adoré son A.D.A. paru chez Paquet.

Lire l'article complet sur ligneclaire.info en cliquant sur :Adam Clarks, Treize Etrange, 19,50 €