Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/06/2017

Faucheurs de vent, Fernandez et les pilotes de la Grande Guerre

Fernandez, GlénatIl nous avait annoncé la sortie du premier tome de sa nouvelle série, Faucheurs de vent. Cédric Fernandez était à BD Plage à Sète pour une autre histoire de pilote, celle de Saint-Exupéry. Cette fois c'est pendant la guerre de 14 et les vrais débuts de l'aviation militaire que Fernandez au dessin et Thierry Lamy au scénario plantent le décor et les personnages de leur album. Pilotes rivaux, As aux nombreuses victoires, de l'action et des avions, Spad, Nieuport, mais aussi blessures et crashs dans les flammes, on est dans une réalité où la mort est toujours présente. Fernandez montre après Saint-Ex que l'aviation est un genre qui convient bien à son dessin.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Faucheurs de vent, T1 Le carrousel des cabochards, Glénat, 13,90 €

10/06/2017

Mémoires de Marie-Antoinette, femme futile ou politique ?

GlénatElle reste un personnage à la fois controversé et charismatique. Reine de France à 15 ans par devoir et non par amour, elle épouse le ce bon Louis XVI. Marie-Antoinette finira comme son royal époux sous le couteau de Monsieur Guillotin sans vraiment comprendre pourquoi et, il faut le dire, fort injustement. Cela n'apportait rien à une révolution qui dérapait dans le sang. Noël Simsolo, un maître es-cinéma (Docteur Radar ou Pornhollywood) raconte sans concession et objectivité la vie d'une femme qui avait une authentique facilité pour survoler les grands problèmes de son temps en toute insouciance. De là à dire qu'elle était un peu "bravette" comme on dit dans le sud, il n'y a qu'un pas. Et pourtant ce n'est pas vraiment l'image qu'en donnent ses Mémoires mises en scène par Simsolo sur un dessin de Isa Python léger et à l'image de la cour, de la reine, élégant et inspiré, proche du caractère des personnages tout en maintenant une part inévitable de réalisme.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info :  Mémoires de Marie-Antoinette, T1 Versailles, Glénat, 19,50 €

28/05/2017

Un Jour sans Jésus T4 et 5, mais où ils ont fourré le corps ?

Juncker, GlénatOn active le débat. Mais où ils ont fourré le corps ? Ça a une certaine importance comme chantait Boris Vian. Le corps, c'est celui du Christ qui s'est fait la malle après sa mort sur la croix. Bon d'accord on sait bien que Jésus il va revenir pour Pâques. Enfin nous on le sait mais à l'époque pas sûr. On retrouve donc tous protagonistes plus ou moins éclairés par la lumière divine dans un Jérusalem en ébullition. Tous veulent retrouver le fuyard décédé en cavale. Un Jour sans Jésus en est aux tomes IV et V.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Un Jour sans Jésus, tomes 4 et 5, Vents d'Ouest, 11,50 € l'album

22/05/2017

Le Choix du Roi, Wallis garce et espionne ?

GlénatSa vie fut un roman noir mais aussi d'amour et de passions diverses. Wallis Simpson a mis en danger la couronne britannique en devenant la maîtresse du Prince de Galles, le futur Edouard VIII. Dans le Choix du roi c'est vraiment les faces les plus sombres de cette américaine au parfum d'aventurière que met en scène Jean-Claude Bartoll. En un mot une garce fatale qui mène son niais amant royal par le bout de sa cravache et a des faveurs coupables pour le régime nazi au point d'avoir été soupçonnée d'espionner l'Angleterre. Un portrait  virulent pour une femme connue de la plupart à cause de l'abdication de Edouard VIII avant la guerre mais finalement très mystérieuse. Aurélien Morinière la dessine elle et tous les personnages d'un théâtre qui est, ni plus ni moins, que celui, terrifiant, de l'Histoire du milieu du XXe siècle.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Choix du Roi, T1 Première trahison, Glénat, 13,90 €

04/05/2017

L'Art du crime T5, règlement de compte à Sierra Verde

Berlion, GlénatDirection Hollywood à la fin des années trente pour ce cinquième tome de la très bonne série dirigée par Olivier Berlion et Marc Omeyer, L'Art du crime. Chaque art majeur a droit à son cadavre mais il y a bien sûr une ligne directrice, un fil rouge qui relie les albums depuis le premier et dont on ne saura le dénouement que dans le dernier tome. Le cinéma sert de cadre à cette affaire, Le Rêve de Curtis Lowell,  qui va mettre en scène un dessinateur à succès auteur d'une BD qui sera peut-être la clé du mystère. Karl T. est au dessin. On lui doit Thérèse, dragon. Un trait toujours net, précis et d'un réalisme puissant. Olivier Berlion sera à la Comédie du Livre à Montpellier en mai prochain.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : L'Art du crime, T5 - Le Rêve de Curtiss Lowell, Glénat, 13, 90 €

02/04/2017

Les Gueules rouges, Buffalo Bill chez les mineurs de fond

Vaccaro, Dupont, GlénatUn western minier sur fond de corons dans le nord de la France. Un jeune garçon qui aimerait bien éviter de rejoindre son père au fond du puits à charbon découvre l'Ouest américain grâce au cirque de Buffalo Bill. On est au début du XXe siècle et Les Gueules rouges sont d'abord noires. J.M. Dupont au scénario et Eddy Vaccaro au dessin ont mis en scène un destin hors normes et romantique tout en traçant un portrait très juste des conditions de vie difficiles, le mot est faible, des mineurs.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Les Gueules Rouges, Glénat, 20,50 €

 

18/03/2017

Les Grandes Batailles navales, Chesapeake, Trafalgar et Jutland avec Delitte

Jean-Yves Delitte, GlenatOn en avait parlé avec Jean-Yves Delitte, auteur et directeur de cette nouvelle collection BD chez Glénat. Les Grandes Batailles navales ouvrent le bal avec trois noms parmi les plus connus de ces évènements maritimes qui ont marqué leur siècle. Trafalgar bien sûr avec Denis Béchu au dessin et Delitte au scénario, Chesapeake et Jutland par Delitte, les albums sortent ce 15 mars en librairie. L'histoire, la grande mais vue aussi par le petit bout de la lorgnette des obscurs et des humbles, un cahier pédagogique et un travail d'équipe dirigé par Delitte, ces Grandes Batailles vont venir réveiller l'esprit corsaire qui sommeille en beaucoup de lecteurs. Cette collection a été conçue en collaboration avec le Musée National de la Marine et soutenue par l’Académie des Arts et Sciences de la Mer. Un travail historique remarquable et passionnant.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Chaque album, Glénat, 14, 95 €

13/03/2017

Espace vital, la maison de l'angoisse

Meddour, GlénatDes hommes et une femme venus de différentes époques se retrouvent coincés dans un immeuble, un hôtel dont ils ne peuvent sortir. Une autre dimension mais qui s'amuse avec eux ? Laurent-Frédéric Bollée se fait un malin plaisir à manipuler ses personnages et donc ses lecteurs avec cet Espace vital qui ouvre le bal d'un thriller aux bases ambitieuses et qui devra continuer à surprendre dans les deux autres tomes à venir. C'est bien parti et Fabrice Meddour donne à l'histoire, aux lieux, aux ambiances et aux prisonniers malgré eux un sacré relief, angoissant et excitant.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Espace vital, T1, Glénat, 13,90 €

01/03/2017

Le Perroquet, le désespoir d'un petit garçon

Espé, GlénatUne authentique émotion, forte, sincère se dégage de cette autofiction signée par Espé. Dans Le Perroquet on suit le parcours à la fois terrible et bouleversant d'un jeune garçon dont la mère est depuis sa naissance atteint de troubles bipolaires. Un mot vague et violent toujours aujourd'hui qui pointe du doigt bien souvent une large lacune de la psychiatrie et la faiblesse des traitements possibles. Une réalité implacable qui ne peut être atténuée que par l'évasion vers un imaginaire plus serein, le destin de Bastien que raconte Espé est plus que poignant. On se sent concerné, malmené, ému aux larmes par un drame dont les acteurs sont impuissants face à une maladie non maîtrisable. Le Perroquet est sûrement l'un des ouvrages qui marquera l'année.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Perroquet, Glénat, 19,50 €

19/02/2017

Le Dessein, joies et malheurs majeurs du dessinateur

Munoz, GlénatUn auteur à la dérive, un mentor aux allures de clodo, une digression intelligente et subtile, Le Dessein de Jonathan Munoz, d'un trait succinct mais riche offre une promenade en forme de leçons de choses à travers les méandres de ce qui peut faire succès ou échec quand on se pense artiste. Réalisme et de recul dans le parcours sans illusions mais beaucoup d'espoir du jeune gribouilleur qui va tomber sur le seul qui peut encore le sauver de l'abandon. Certes il y  a un petit côté "tout finit bien" dans cette aventure à la fois littéraire et graphique mais séduisante entre autres par la sincérité évidente de Munoz.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Dessein, Glénat, 17,50 €