Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2017

Le Kabbaliste de Prague T2, Golem dernier rempart

Makyo, GlénatLa légende du Golem, un être de boue gigantesque qui était le dernier rempart pour les Juifs contre ceux qui les persécutaient. Le Kabbaliste de Prague revient sur cette histoire à travers le destin de la communauté israélite de Prague et l'adaptation du roman de Marek Halter par Makyo et dessiné par Luca Raimondo. Le Golem est une figure mythique qui a donné vie à toute une série de personnages aussi bien en littérature comme Frankenstein qu'au cinéma ou en comics avec des super-héros. Même si ce Kabbaliste demande d'être un peu familiarisé avec la religion juive, c'est aussi un aventure fantastique et humaine très forte.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Kabbaliste de Prague, T2, Glénat, 14,50 €

07/08/2017

Ce Diable de Lesdiguières, au fil de l'épée

GlénatOn ne peut pas dire que De Lesdiguières soit le plus connu des chefs protestants pendant les guerres de religion. Dans le Dauphiné par contre il est une sorte de symbole historique et c'est vrai que son destin méritait d'être évoqué. C'est Gilbert Bouchard, historien et spécialiste régional, qui en retrace le très complexe parcours car ce diable de Lesdiguières n'a pas fait dans la ligne droite et comme, en prime, Lucifer s'est mêlé de l'affaire il faut bien en suivre toutes les multiples péripéties. Un dessin dans la lignée de ce genre de récit historique avec une teinte parfois dans le style de Juillard. La pointe de fantastique soutient l'action et la relance.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Ce Diable de Lesdiguières, Glénat, 11,50 €

14/07/2017

Les Mystères de la République, la fin justifie les moyens

Richelle, GlénatQuand la série Les Mystères de la République a commencé, le texte de présentation sur ligneclaire parlait pour la IIIe, IVe et Ve République aux cœur des albums scénarisés par Philippe Richelle, d'affaires sans fin. On peut interpréter ce titre de deux façons. A-t-on vraiment tout su des mystères évoqués dans les quinze tomes parfois en filigrane et surtout qu'en est-il aujourd'hui des affaires si l'on se réfère à la campagne présidentielle 2017 avec entre autres le choc Fillon ? Finalement rien ne se perd et surtout pas les mauvaises habitudes ni les manipulations des officines. Dans les trois albums qui mettent un terme à la série on n'est pas déçu. Des embrouilles d'état il y en a et, qu'on se rassure, il y en aura d'autres même si un jour on passe à la VIe République. La fin justifie toujours les moyens. Reste pour l'heure un bilan plus que satisfaisant pour cette série historique et hors normes que l'on va regretter. Une belle idée que de relire la série complète cet été.

Lire le dossier sur lignecliare.info : Les Mystères de la Cinquième République, T5 Au nom de la France, 14,5

10/07/2017

Tour de Force et de France à bicyclette

GlénatLe rendez-vous à ne pas manquer pour tous les amoureux, fans, pratiquants ou pas, de la petite reine. A bicyclette et sur le Tour de France dont l'édition 2017 est partie d'Allemagne. Deux ouvrages à signaler sur le sujet dans deux genres différents : une BD, Tour de Force par Frédéric Kinder, des histoires courtes avec pour cadre le Tour des débuts avant 14 et dans les années 20, un vrai champ de bataille et de souffrance. Second titre, un album historique et collectif qui dit tout sur le vélo mais évidemment accorde une grande partie de ses pages et de ses textes à l'épreuve reine, la série L'Alpe plus particulièrement sur les routes diaboliques de montagne. A vélo, à bicyclette, jarret tendu pour le sport mais pas toujours le plaisir.

Lire l'article sur ligneclaire.info : L'Alpe, Glénat, 18 €

03/07/2017

Homme invisible T2 et Docteur Moreau, deux nouvau titres dans la collection Wells

Dobbs, Glénat, WellsLa suite et la fin de L'Homme invisible, L'Île du Docteur Moreau, la collection H.G. Wells dont Dobbs assure adaptations et scénarios continue à s'étoffer. Elle permet de redécouvrir un auteur, Wells, qui a été l'un des grands pionniers de la littérature fantastique. Dobbs a su adapter, rester fidèle en s'entourant aussi de dessinateurs efficaces. Christophe Regnault signe L'Homme invisible et Fabrizio Fiorentino L'Île du Docteur Moreau. Une collection qui méritait d'exister.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : L'Île du Docteur Moreau, Glénat, 14,50 €

19/06/2017

Faucheurs de vent, Fernandez et les pilotes de la Grande Guerre

Fernandez, GlénatIl nous avait annoncé la sortie du premier tome de sa nouvelle série, Faucheurs de vent. Cédric Fernandez était à BD Plage à Sète pour une autre histoire de pilote, celle de Saint-Exupéry. Cette fois c'est pendant la guerre de 14 et les vrais débuts de l'aviation militaire que Fernandez au dessin et Thierry Lamy au scénario plantent le décor et les personnages de leur album. Pilotes rivaux, As aux nombreuses victoires, de l'action et des avions, Spad, Nieuport, mais aussi blessures et crashs dans les flammes, on est dans une réalité où la mort est toujours présente. Fernandez montre après Saint-Ex que l'aviation est un genre qui convient bien à son dessin.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Faucheurs de vent, T1 Le carrousel des cabochards, Glénat, 13,90 €

10/06/2017

Mémoires de Marie-Antoinette, femme futile ou politique ?

GlénatElle reste un personnage à la fois controversé et charismatique. Reine de France à 15 ans par devoir et non par amour, elle épouse le ce bon Louis XVI. Marie-Antoinette finira comme son royal époux sous le couteau de Monsieur Guillotin sans vraiment comprendre pourquoi et, il faut le dire, fort injustement. Cela n'apportait rien à une révolution qui dérapait dans le sang. Noël Simsolo, un maître es-cinéma (Docteur Radar ou Pornhollywood) raconte sans concession et objectivité la vie d'une femme qui avait une authentique facilité pour survoler les grands problèmes de son temps en toute insouciance. De là à dire qu'elle était un peu "bravette" comme on dit dans le sud, il n'y a qu'un pas. Et pourtant ce n'est pas vraiment l'image qu'en donnent ses Mémoires mises en scène par Simsolo sur un dessin de Isa Python léger et à l'image de la cour, de la reine, élégant et inspiré, proche du caractère des personnages tout en maintenant une part inévitable de réalisme.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info :  Mémoires de Marie-Antoinette, T1 Versailles, Glénat, 19,50 €

28/05/2017

Un Jour sans Jésus T4 et 5, mais où ils ont fourré le corps ?

Juncker, GlénatOn active le débat. Mais où ils ont fourré le corps ? Ça a une certaine importance comme chantait Boris Vian. Le corps, c'est celui du Christ qui s'est fait la malle après sa mort sur la croix. Bon d'accord on sait bien que Jésus il va revenir pour Pâques. Enfin nous on le sait mais à l'époque pas sûr. On retrouve donc tous protagonistes plus ou moins éclairés par la lumière divine dans un Jérusalem en ébullition. Tous veulent retrouver le fuyard décédé en cavale. Un Jour sans Jésus en est aux tomes IV et V.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Un Jour sans Jésus, tomes 4 et 5, Vents d'Ouest, 11,50 € l'album

22/05/2017

Le Choix du Roi, Wallis garce et espionne ?

GlénatSa vie fut un roman noir mais aussi d'amour et de passions diverses. Wallis Simpson a mis en danger la couronne britannique en devenant la maîtresse du Prince de Galles, le futur Edouard VIII. Dans le Choix du roi c'est vraiment les faces les plus sombres de cette américaine au parfum d'aventurière que met en scène Jean-Claude Bartoll. En un mot une garce fatale qui mène son niais amant royal par le bout de sa cravache et a des faveurs coupables pour le régime nazi au point d'avoir été soupçonnée d'espionner l'Angleterre. Un portrait  virulent pour une femme connue de la plupart à cause de l'abdication de Edouard VIII avant la guerre mais finalement très mystérieuse. Aurélien Morinière la dessine elle et tous les personnages d'un théâtre qui est, ni plus ni moins, que celui, terrifiant, de l'Histoire du milieu du XXe siècle.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Choix du Roi, T1 Première trahison, Glénat, 13,90 €

04/05/2017

L'Art du crime T5, règlement de compte à Sierra Verde

Berlion, GlénatDirection Hollywood à la fin des années trente pour ce cinquième tome de la très bonne série dirigée par Olivier Berlion et Marc Omeyer, L'Art du crime. Chaque art majeur a droit à son cadavre mais il y a bien sûr une ligne directrice, un fil rouge qui relie les albums depuis le premier et dont on ne saura le dénouement que dans le dernier tome. Le cinéma sert de cadre à cette affaire, Le Rêve de Curtis Lowell,  qui va mettre en scène un dessinateur à succès auteur d'une BD qui sera peut-être la clé du mystère. Karl T. est au dessin. On lui doit Thérèse, dragon. Un trait toujours net, précis et d'un réalisme puissant. Olivier Berlion sera à la Comédie du Livre à Montpellier en mai prochain.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : L'Art du crime, T5 - Le Rêve de Curtiss Lowell, Glénat, 13, 90 €