Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2009

X-Aël, une drôle de dame à Montpellier

Deux jeunes femmes que rien vraiment ne prédestinait à la BD. Elles ont en commun un parcours atypique, d’avoir pour l’une décidé de vivre à Montpellier et de publier ensemble le premier tome d’une nouvelle série. Alexandra Deroi sous le pseudonyme de X-Aël dessine Anathème sur un scénario d’Isabelle Bauthian (E. Proust).

 

A 29 ans Alexandra est une égyptologue passionnée de linguistique :]« C’est sur internet que j’ai fait mes premières armes en graphisme. J’ai illustré ensuite des jeux de rôle et été coloriste. Mais je poursuis mes études en même temps à la fac de Montpellier qui est aussi réputée que Paris en égyptologie. Il y a quatre ans Isabelle m’a proposé ce scénario. J’ai plongé » ].

Isabelle Bauthian déjà remarqué avec un précédent album Effeuillées s’est reconvertie, elle, dans l’écriture. Docteur en biologie elle a laissé tomber les éprouvettes. Avec bonheur car leur histoire de démon et de malédiction qui se veut socio-fantastique fonctionne bien et sera une trilogie. « Nous sommes dans l’esprit de Zola, le déterminisme par les ancêtres. Gabrielle notre héroïne ensorcelée est positive. Elle va vouloir changer son destin ». Et pourtant Alexandra ne croit pas un instant au surnaturel.  «Je suis une inconditionnelle pourtant des films d’horreur ». Elle a travaillé sans contraintes. «J’ai eu toute liberté pour la mise en scène. On a même un autre projet avec Isabelle Bauthian. Mais chut ». Quand on lui demande à quoi elle rêve sa réponse est nette : à la nature et à un beau texte égyptien sur la sagesse. Pas à la BD.

 

Terres Lointaines

BD TERRES.jpgLa déclinaison d’une œuvre maîtresse, celle de Léo, créateur des Mondes d’Aldébaran. Léo en signe le scénario et Icar le dessin. On retrouve une planète lointaine et une famille qui choisit de s’y expatrier pour retrouver le mari et le père. Il ne sera pas au rendez-vous. Désormais la mère et ses deux enfants vont devoir se débrouiller dans un univers hostile ou au moins inhabituel. Une tradition dans l’univers de Léo. Les personnages sont attachants et les créatures de Léo bourrées d’imagination et d’humanité. Les monstres ne sont pas ceux qu’on croit. Le dessin est clair, soigné. Prometteur.  Terres Lointaines Episode 1, Dargaud, 10,40 E.

 

Amour perdu

BD IMPER.jpgRetrouver le duo Pellejero au dessin et Lapiere au scénario est une joie. Avec cette histoire d’amour perdu sur fond de révolution mexicaine 1923, de redécouverte de la fonction artistique on suit le destin du photographe américain Edward Weston. Amoureux fou de la belle Tina Modotti, Weston revit à sa mort tout ce qui les a rapprochés ou éloignés. Personnages authentiques ou historiques les auteurs croquent un monde en pleine évolution, vivant, assez similaire à celle que connaîtra la France dans les années trente. Le dessin de Pellejero est superbe. L’Impertinence d’un été, T1, Dupuis, 14,50 E.