Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2017

Calypso, Cosey et la belle sirène

Cosey, FuturopolisOn avait un peu perdu l'habitude de ces rendez-vous d'exception qu'était la sortie d'un album de Cosey, d'un Jonathan qui a pris sa retraite, d'un Saigon-Hanoï, du Voyage en Italie. Il y a eu bien sûr son Mickey, variation amusante sur un thème sympathique. Cosey a été aussi nommé, choisi, Grand Prix d'Angoulême. On aurait pu croire qu'il se laissait aller à une douce quiétude bien méritée. Voilà-t-il pas qu'il nous offre un album de noir et blanc vêtu, au format ramassé, une histoire d'amour, la balade d'un destin brinquebalant qui va se refaire une santé. Dans Calypso, sur une idée de François Matille, Cosey revient à ses fondamentaux, à son sens inné de l'humain.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Calypso, Futuropolis, 20 €

26/01/2017

Bernard Cosey Grand Prix du 44e Festival d'Angoulême

Cosey, Grand PrixOsera-t-on dire, enfin ? Pourquoi pas, tant ce Grand Prix attribué à Cosey est juste. Avec un univers sans pareil, une finesse de trait envoûtante, un talent rare de conteur, de transcripteur d'ambiances, une pudeur et un sens de l'humour tout en nuances, Cosey a imprégné le 9e art de sa sagesse, de sa sérénité, à l'image de son Jonathan, héros sans l'être, si proche de son créateur. Bravo, c'est bien. Le choix de Cosey après celui d'Hermann montre que les autrices et auteurs savent ce que la BD doit à un maître de son envergure. Un dernier mot pour Manu Larcenet qui méritait et mérite d'être Grand Prix. L'an prochain peut-être ? Ce serait un vrai plaisir de plus et une reconnaissance très largement due. J-L. TRUC

(Photo: Cosey à Sérignan en 2016- JLT DR)

Lire tout le dossier sur ligneclaire.info : Cosey Grand Prix

18:25 Publié dans Actualité, Prix | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cosey, grand prix |  Facebook |

22/01/2017

Angoulême 2017 : Le Grand Prix de la 44e édition sera Cosey, Larcenet ou Chris Ware

Cosey, LarcenetTrois auteurs restent en lice pour être le Grand Prix  du 44è Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême qui se tient du 26 au 29 janvier 2017. On avait rappelé dernièrement les règles de cette élection.  A l’issue du premier tour de l’élection du Grand Prix qui s’est déroulé du 9 au 15 janvier, les trois auteurs retenus pour concourir pour le second tour du vote de désignation du Grand Prix 2017 sont, par ordre alphabétique, les suivants : Cosey, Manu Larcenet et Chris Ware. A titre tout à fait personnel on penchera pour Cosey ou Manu Larcenet. Pour le premier ce ne serait que la juste reconnaissance du talent d'un très grand du 9e Art, conteur, sculpteur de mots et d'ambiances. Pour le second, reconnaissance encore, génie, sensibilité à fleur de peau, véritable marqueur du renouveau intellectuel et graphique de la BD. Enfin Chris Ware est bien sûr un talent atypique qui mérite aussi de figurer dans ce trio. Le choix final sera difficile pour les auteurs. (Photo Cosey à Sérignan, JL T DR)

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Grand Prix 2017

12/04/2016

Une Mystérieuse Mélodie, Mickey et Minnie ont rencontré Cosey

Cosey, Glénat, DisneyMickey se décline désormais chez Glénat. L'éditeur a eu le feu vert de Disney pour proposer à des auteurs de BD de signer des albums originaux avec la célèbre souris comme héros. Il y avait déjà les dessinateurs italiens pour Topolino, aventures reprises dans Mickey Parade. Cette fois ce sont Loisel, Keramidas avec Trondheim, ou Cosey qui s'y collent. Et bien. Avec La Mystérieuse Mélodie, Cosey a eu l'idée de dévoiler enfin comment Minnie et Mickey se sont rencontrés. Humour et délicatesse, plaisir, Cosey sans rien renier de son propre style a su donner à sa drôle d'histoire un ton original et savoureux. Cosey sera présent ainsi que Kéramidas au festival de Sérignan en mai prochain.

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Une Mystérieuse Mélodie, ou comment Mickey rencontra Minnie, Glénat, 17 €

21/08/2013

Solliès-Ville, le festival commence le 23 jusqu'au 25 août

 

Solliès-ville, CoseyCosey a signé cette année l'affiche du festival de Solliès-Ville. L'édition 2013 se tiendra du 23 au 25 août avec comme d'habitude un plateau de rêve. Boucq, Le Gall, Jean-Claude Denis, Berberian, Plessix, Hermann, Loustal, Juillard, Spiegelman, Lepage, Frank, tous les grands prix du festival seront de la fête. Avec eux il y aura aussi Druillet, Baru, Chauzy, Mattotti, Meynet ou Pinelli et bien d'autres encore.

Cosey sort bientôt son nouveau Jonathan, Celle qui fut.

Animations, dédicaces, tous les détails et le programme sont à lire et à découvrir sur le site du festival de Solliès-Ville

18/12/2009

Noël, des cadeaux de Sfar à Gotlib ou Fred

BD CAD.jpgVoici une sélection de beaux albums à quelques jours de Noël. Et c'est Sfar qui ouvre le bal avec son "Gainsbourg" (Dargaud, 39 €), un pavé somptueux qui annonce le film que Sfar a dédié au chanteur mythique qui sortira en janvier. L'album n'est pas un résumé du film mais une digression en traits et couleurs, textes et portraits, cases et gros plans. On en suit le chemin fantasque et on comprend, subjugué par la force et la beauté de l'album, que Sfar a atteint une totale maturité. Un livre d'art pur à offrir en priorité.

"Où le regard ne porte pas" avait été la découverte du début des années 2000. Deux albums racontaient l'enfance de quatre gamins puis leur devenir adultes. Un coup de coeur du grand public que l'on peut retrouver dans un coffret qui en retrace la genèse. "Dans les cartons de où le regard" (Dargaud, 29 €) est un double boîtier qui contient carnet de croquis, album et story-board signés Pont et Abolin.

BD ADAMOV.jpgPour les fans de Cosey, l'intégrale de "Jonathan" relie les trois premiers albums. Cosey raconte en prime dans ce beau dos toile (Le Lombard, 20 €) son approche de la BD et dévoile ses carnets de voyages.

Les intégrales de Jean Dufaux se proposent chez Glénat. "L'Impératrice Rouge" avec Adamov au dessin et quatorze planches inédites (40 €), "Les Révoltés" avec Malès, "Voleurs d'empire" avec Jamar, on n'a que l'embarras du choix. Et deux classiques enfin : "Une Evasion" en coffret avec Fred le père de Philémon (Dargaud, 54 €) et "Trucs en vrac", l'intégrale de Goltlib bien sûr (20 €).

Classiques à offrir

BD CLASSIC.jpgLewis Carroll, Herman Melville, la collection Classics Illustrated rassemble les plus célèbres noms de la littérature anglo-saxonne mis en images sous forme de comics. On peut trouver désormais six titres traduits en français enrichis d'un CD de musique qui apporte un environnement musical à l'oeuvre graphique, ouvrant ainsi une nouvelle porte aux amateurs de livres objets et de BD. Joseph Conrad avec L'Agent secret, Moby Dick, Dr Jekyll et M. Hyde de Stevenson, chaque album est inédit en France. Une trentaine de titres sont prévus à terme. Une belle et intelligente initiative. "Classics Illustrated", iéditions, 14 €.

Des fées pour une belle encyclopédie

BD FEE.jpgLe monde des fées a désormais son encyclopédie ou au moins le premier tome. Pierre Dubois en est le roi, spécialiste de tous les mystères féeriques. C'est en effet un elficologue et il nous ouvre ce royaume inconnu par la lettre A. Mohamed Aouamri en est le magicien dessinateur de La Quête de l'Oiseau du temps, qui trace les contours des Azémma, Agnan (un gobelin du Brésil) ou autre Akhelarre, la lande du bouc où on rencontre le diable. Une très forte poésie enveloppe cette encyclopédie faite de rêve et de mythes, de textes savants, de légendes à lire le soir à la veillée près de la cheminée. "Encyclopédie de la Féérie, Lettre A", Dargaud, 35 €.

 

05/12/2008

Les voyages asiatiques de Cosey et de Jonathan

BD COSEY.jpgL'actualité immédiate a rejoint Cosey. L'auteur mythique et rare de Jonathan a envoyé dans son dernier album, Elle ou dix mille lucioles, son héros bourlinguer en Birmanie, un pays d'Asie qui, comme aujourd'hui la Thaïlande, est agité de convulsions. Mais Cosey reste un habitué. Tibet, Chine, il se définit comme un dessinateur voyageur. « J'évoque les problèmes politiques malgré moi. Je n'en ai pas une vraie vision dans mes albums qui sont simplement, et depuis le début, une recherche de ce que je peux faire de mieux, une quête permanente. Jonathan est en partie l'homme que j'aurais aimé être, ce voyageur qui raconte une histoire, celle que j'aurais aimé lire. » Dans Elle (Le Lombard), Cosey a pris pour base ses deux voyages en Birmanie avec en arrière-plan la présence omniprésente d'un pouvoir totalitaire. « Je reste volontairement suggestif, pas démonstratif. Je veux que le lecteur participe. Mon héros, Jonathan, va être l'instrument d'un mouvement de résistance et la jeune femme qu'il rencontre à la fois un coup de coeur mais aussi celle qui explique toute l'histoire, qui va lui donner son sens. »

BD ELLE.jpgToujours dans ce contexte asiatique dont le bouddhisme est la clé. « Les religions occidentales sont en manque. Le bouddhisme est plus facile d'accès tout en étant une véritable interrogation, plus qu'une foi », suggère Cosey. Cinq séjours au Tibet, le Vietnam, Cosey reste ébahi par le potentiel de l'Inde, autre pays touché de plein fouet ces derniers jours par le terrorisme. Reportage en BD ? Pas vraiment. L'oeuvre de Cosey n'est pas un témoignage. « L'album idéal c'est toujours le prochain. Avec "Elle", j'ai cette fois privilégié le texte et l'ambiguïté entre l'auteur, moi, et mon personnage, Jonathan, qui m'écrit. » Alchimie délicate mais réussie pour Cosey, dont Franquin et Pratt ont été les maîtres.