Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/11/2012

Gallimard veut calmer le jeu avec les auteurs chez Casterman

CastermanAprès la lettre ouverte des auteurs de Casterman qui avaient menacé d'aller voir ailleurs si leur talent était mieux reconnu (Casterman publie Tintin, Corto Maltese, Bilal, Loustal ou Tardi) il fallait quand même s'attendre à une réaction de la part des dirigeants de Gallimard dont la gestion en particulier humaine de leur nouveau bébé était mise en cause.

D'où un conseil d'administration le 15 novembre et un communiqué dont voici le texte intégral :

Le Conseil d’administration de Casterman a pris acte de la démission de l’administrateur délégué Monsieur Louis Delas et a décidé d’ouvrir une période de transition sous l’autorité de son président, Madame Teresa Cremisi.Cette période permettra d’échanger avec les équipes et les auteurs  de Casterman afin de construire une stratégie de développement pour conforter et consolider l’ensemble de l’activité éditoriale.

Compte tenu des inquiétudes manifestées par les auteurs de Casterman, le Conseil de Casterman, les représentants du groupe Gallimard et de Flammarion, ont réitéré l’attachement aux activités de Bandes dessinées  et d’édition de Jeunesse du groupe  et ont ainsi confirmé qu’il n’existait aucune intention de vendre Casterman.

La volonté unanime des administrateurs  est de développer le catalogue en portant une attention particulière à ses auteurs,  dans le respect de l’identité de Casterman et dans la continuité du travail d’ores et déjà accompli par ses équipes.

Madame Charlotte Gallimard accompagnera ce processus de transition et contribuera à l’élaboration de ce développement.

A suivre de près. On sent bien la volonté de Gallimard de calmer le jeu avec la nomination de Charlotte Gallimard qui devient donc la responsable BD du groupe. Reste que  le contenu même de ce communiqué très politique est suffisamment évasif pour ne pas dire vague malgré ses affirmations incontournables comme tout bon communiqué qui se respecte. On comprend les inquiétudes des auteurs pour leur avenir et celui de Casterman au sein du groupe Gallimard. Restons optimiste pour un label qui est une des plus belles enseignes de la BD francophone.