Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2015

Giraud, deux superbes grands formats de Blueberry et un XIII

Giraud, Blueberry, XIII, DargaudLe cadeau par excellence. C'est d'albums mythiques dont on parle avec Blueberry pour héros. Les éditions Dargaud ont l'idée intelligente de publier deux albums du duo Charlier-Giraud dans une nouvelle et superbe version noir et blanc.

Ce tirage spécial reprend les planches originales entièrement rescannées afin que le maximum de détails puissent être vus (finesse des traits, grisés, densité des aplats de noir, précision des arrière-plans, et les quelques repentis de l’auteur). Proposé en 30x40 broché, ce format de publication permet de retrouver le plaisir et l'effet que procure la vision des originaux de l’auteur.

Ces très belles versions des deux albums, Mister Blueberry et Ombres sur Tombstone, bien évidemment limitées, sont proposées chacune à un tarif sympathique de 19,99 €.

Dans le même registre Dargaud propose aussi un XIII, la version irlandaise signée Giraud bien sûr avec Van Hamme au scénario au prix de 19,99 €.

24/12/2015

La Jeunesse de Blueberry T21, le retour du lieutenant

Blanc-Dumont, Dargaud, BlueberryOn the road again le jeune lieutenant Blueberry. Prisonnier des Sudistes, le train dans lequel on le transporte vers un camp, va être attaqué par des pillards. Dans le Convoi des bannis, Cortegianni remet en selle le justicier Blueberry sous la plume toujours inspirée et réaliste de Michel Blanc-Dumont grand spécialiste du western.

Lire l'article sur ligneclaire.info : http://www.ligneclaire.info/corteggiani-blanc-dumont-3279... La Jeunesse de Blueberry, T21, Le convoi des bannis, Dargaud, 11,99 €

 

10/03/2012

La dernière chevauchée de Jean Giraud

BD GIRAUD.jpgAvec le décès samedi de Jean Giraud à l’âge de 73 ans, la formule “une page qui se tourne “est d’une rare banalité. Jean Giraud était un immense auteur à l’imagination et au talent toujours en évolution. Il aura marqué, comme aucun autre, l’histoire du 9e art.

De Jean Giraud, à Gir, Moebius, pour la signature, on ne peut que, d’abord, retenir les aventures de Blueberry, un western atypique dont le héros, lieutenant des Tuniques Bleues, deviendra le défenseur des faibles et des opprimés sur un scénario de Charlier.

C’est dans Pilote en 1963 que Blueberry fera ses premières chevauchées, un Blueberry au petit air de Belmondo. Grande gueule, le lieutenant sera toujours en rupture d’autorité avec ses supérieurs et frôle systématiquement la cour martiale.

Moebius, Jean Giraud, BlueberryPour Giraud, Blueberry est un rebelle à son image.Jamais satisfait, Giraud prendra le pseudonyme de Moebius. Volontairement, il change de registre, s’extrait de l’image de dessinateur réaliste, roi des grands espaces de l’Ouest, que Blueberry lui a donnée et remet en cause son propre succès.

Avec, en 1975, le lancement du journal Métal Hurlant Moebius revient. C’est en effet le nom que Giraud avait choisi en 1962 pour travailler à Hara-Kiri sans pénaliser sa signature dans Pilote. Giraud voulait casser le moule d’une BD à l’époque très stéréotypée : « Il fallait sortir du cadre. La BD était prisonnière », affirmait-il.

Plus de frontières, il renouvelle le fantastique, invente un univers parallèle, explore les techniques graphiques et narratives. Il crée L’Incal ou le Major Fatal affublé d’un éternel casque colonial. Moebius, est un homme libre qui triomphe.

Rencontrer Giraud était toujours un vrai bonheur. Midi Libre avait réuni Giraud et Uderzo pour une interview croisée il y a quelques années. Giraud avait repris le scénario de Blueberry et même eu la tentation de le faire mourir : « J’adore écrire. Surtout pour les autres. Avec mes deux casquettes, Giraud et Moebius j’ai pu toucher à toutes les formes de BD. Je suis un auteur complet et comblé ». C’était vrai. Giraud avait plus que du talent, du génie. Il restera un maître incontournable. Photo Dargaud, DR