Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2009

Enki Bilal : " l'écologie est le dernier vrai combat à mener "

Après sa tétralogie consacrée au drame yougoslave, Enki Bilal revient mercredi prochain avec un nouvel album, un western écologique, Animal'Z.

BD BILAL ANI.jpgL'écologie, un western, deux thèmes pour un album BD. Pourquoi ?
Ce n'est pas une tocade. L'état de la planète est une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. J'ai commencé à penser à cette histoire il y a plusieurs années et, vous savez, je suis persuadé que l'écologie est le seul vrai combat qui reste à mener. Quant au western, j'en aime la mécanique. J'ai revu les Sergio Leone récemment. On va d'un point à un autre avec des personnages romantiques qui s'associent ou s'affrontent. Mais qui sont toujours au bord du gouffre. J'ai associé mes deux passions.

Animal'Z, c'est un titre curieux et une des clés de l'album ?
Animal, humain, le titre s'est imposé tout seul. Comme les hybrides humains ou dauphins que j'ai inventés, voire ce cheval-zèbre (sourire). Très rapidement l'idée de cobaye m'est venue avec un pack qui permettrait à l'homme de se transformer et d'acquérir des capacités étonnantes.
Aujourd'hui, c'est l'animal qui est le cobaye de l'homme.

Vous revenez au dessin après douze ans de peinture. Une envie irrésistible ?
Pire. Une vraie thérapie tant je voulais retrouver le dessin dans sa simplicité. J'en avais marre. J'avais besoin du crayon, de ce papier que j'ai choisi spécialement pour dessiner l'album. J'ai travaillé pendant douze ans sur la tétralogie du "Sommeil du Monstre" avec des tubes de peinture, des pinceaux. Je ne pouvais plus continuer à compliquer mon travail.

BD BILAL ANI2.jpgDans "Animal'Z" (Casterman), vous ouvrez par un prologue très bref. Finalement, on prend vos personnages en cours de route.
Absolument. Je pars de ce que j'ai appelé le coup de sang, un dérèglement climatique brutal. Il reste un Eldorado quelque part. Mes personnages sont en chemin un peu comme une caravane vers la Californie mythique de la conquête de l'Ouest. Je n'ai pas voulu affronter de front cet Eldorado, le montrer.

Donc il y aura une suite ?
Cet album est unique. Mais j'ai effectivement envie d'explorer la quête menée par mes héros qui ont, à la fin de l'album, formé des couples. Je ne suis peut-être pas obligé de les garder eux. Je n'ai pris que l'eau comme élément pour cet album. Il y en a d'autres.
Avec "Animal'Z" je fais une pause, c'est une respiration, un retour aux sources.

Et le cinéma ?
Rien de précis. Mon dernier film a bien marché avec un million d'entrées. Pour le prochain festival d'Aix-en-Provence les 4 et 5 avril, où j'irai, je vais proposer un spectacle basé sur une compilation de mes films illustrée par une improvisation musicale en direct. Une autre forme d'art.