Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2015

Rencontres du 9e Art à Aix, le festival lance sa 12e édition

Rencontres Aix 2015Un rendez-vous incontournable et c'est vrai. Les Rencontres du 9e Art d'Aix-en-Provence avec le week-end BD du 11 et 12 avril 2015 ont su créer un évènement majeur où expositions, conférences, animations et enfin journées dédicaces donnent un cachet et un ton singuliers.

Comme le disent à juste titre les organisateurs Les Rencontres du 9e Art est un festival qui pense que la Bande Dessinée est Art à part entière et un medium ouvert sur les autres disciplines. La programmation se veut le reflet de ce point de vue. Elle dresse des ponts avec les autres arts et, en particulier, les arts graphiques populaires et innovants.
Depuis 2004, le festival se fixe toujours les mêmes lignes éditoriales : être tête chercheuse de la jeune création, importer les artistes internationaux méconnus en France, réhabiliter les trésors oubliés dans le patrimoine du 9e Art, demeurer enfin un rendez-vous important et attachant pour les talents accomplis et les professionnels du livre.

Cette 12e éditions souhaite continuer à faire voir la Bande Dessinée autrement, dans sa multiplicité, sa vivacité et son excentricité. On y reviendra.

Lire le dossier sur ligneclaire.info en cliquant sur : Rencontres Aix 2015

 

17/01/2013

Le retour de Fantômas chez Dargaud

Fantômas, Dargaud, BocquetLe roi du crime, Fantômas, a subjugué Olivier Bocquet qui a écrit le scénario d’une nouvelle série dont il est le héros superbement mis en images par la québécoise Julie Rocheleau. Le premier tome sort aujourd'hui chez Dargaud.

Lire le dossier avec les interviews des auteurs et l'article complet sur le site ligneclaire.info en cliquant sur le lien : La Colère de Fantômas, T1,Les Bois de justice, Dargaud, 13,90 €.

09/08/2012

Solliès-Ville : dernières infos pour le festival du 24 août

Solliès, Guarnido, Bilal, Les dernières infos sur le festival de Solliès-Ville dans le Var au nord de Toulon qui se déroule dans deux semaines. Toutes les manfestations, le président c'est Guarnido avec ses planches exposées. D'autres expos aussi, des rencontres, des projections, la liste des auteurs.

De quoi se préparer à aller le 24 août à un festival qui est l'incontournable de l'été pour tous les fans de BD.

Lire la suite

08/07/2012

Du 12 au 15 juillet un week-end de bulles à Sainte-Enimie en Lozère

sainte-enimie,gine,chaillet,glénat,delcourt,lozèreC’est un week-end de fête qui sera placé sous le signe de la BD mais aussi sous celui du passé de ce joyau lozérien des Gorges du Tarn, la cité de Sainte-Enimie. Du 12 au 15 juillet Sainte-Enimie renoue avec son festival médiéval de bande dessinée. Sous la présidence de Christian Gine quinze auteurs seront à la rencontre de leur public.

Lire la suite

27/06/2012

Albums : les 20 indispensables de l'été par l'ACBD

BD STALINE2.jpgLe palmarés pour l'été 2012, voici le résultat des votes et les choix des chroniqueurs. Á partir de la liste de toutes les nouveautés bandes dessinées parues entre le 1er novembre 2011 et le 10 juin 2012 (2476 titres au total), les 68 membres actifs de l’ACBD ont choisi, chacun, 10 albums qui leur ont semblé incontournables. Ce sont les 20 titres que l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée met en avant pour cet été.  

BD PABLO.jpgLa sélection présentée par ordre alphabétique des titres retenus :
- « Alger la noire » par Jacques Ferrandez, éditions Casterman
- « Boule à zéro » tome 1 (« Petit cœur chômeur ») par Serge Ernst et Zidrou, éditions Bamboo
- « Chroniques de Jérusalem » par Guy Delisle, éditions Delcourt
- « David, les femmes et la mort » par Judith Vanistendael, éditions Lombard
- « Daytripper au jour le jour » par Gabriel Bá et Fábio Moon, éditions Urban Comics
BD MILADY.jpg- « De cape et de crocs » tome 10 (« De la Lune à la Terre ») par Jean-Luc Masbou et Alain Ayroles, éditions Delcourt
- « Les Derniers jours de Stefan Zweig » par Guillaume Sorel [d'après Laurent Seksik], éditions Casterman
- « La Douce » par François Schuiten, éditions Casterman
- « Gringos Locos » par Olivier Schwartz et Yann, éditions Dupuis

- « Kililana Song » tome 1 (« Première partie ») par Benjamin Flao, éditions Futuropolis

BD JERUSALEM.jpg

- « Martha Jane Cannary » tome 3 (« Les Dernières années 1877-1903 ») par Matthieu Blanchin et Christian Perrissin, éditions Futuropolis
- « Milady de Winter » tome 2 par Agnès Maupré [d'après Alexandre Dumas], éditions Ankama  
- « La Mort de Staline » tome 2 (« Funérailles ») par Thierry Robin et Fabien Nury, éditions Dargaud
- « Olympe de Gouges » par Catel et José-Louis Bocquet, éditions Casterman
- « Pablo » tome 1 (« Max Jacobs ») par Clément Oubrerie et Julie Birmant, éditions Dargaud 
- « Le Pont des arts » par Catherine Meurisse, éditions Sarbacane

BD QUAI.jpg

- « Quai d'Orsay : chroniques diplomatiques » tome 2 par Christophe Blain et Abel Lanzac, éditions Dargaud
- « Saison brune » par Philippe Squarzoni, éditions Delcourt
- « Thermæ Romæ » tome 1 et 2 par Mari Yamazaki, éditions Casterman-Sakka
- « Une métamorphose iranienne » par Mana Neyestani, éditions çà et là/Arte éditions

Cette liste pourra, éventuellement, permettre d'opérer un premier tri pour le Grand Prix de la Critique 2013 qui sera annoncé en décembre prochain.
Enfin pour le blog  Ligneclaire, parmi ces 20 titres, les 5 soulignés en gras sont ceux encore plus indispensables pour passer un été en pleine forme.

06/06/2012

Le Sahara, le nouvel univers mythique de Labiano

BD QUATRE.jpgIl y est arrivé. Et avec quel talent. Hugues Labiano rêvait depuis longtemps de prendre le Sahara pour héros. Et avec les sables rouges, ces hommes qui au début du siècle ont fait vivre l'épopée méhariste qui donnera un père De Foucault ou un Laperrine.

Labiano va tracer des portraits d'hommes, européens ou Touaregs, qui vont aller au bout de leurs passions dans un univers sans pitié où la moindre faute est mortelle. On y parle de passion effectivement, celle pour un monde qui disparaîtra en partie mais pas vraiment vaincu il n'y a que peu par l'avion ou le 4X4.

A cette époque, en 1913, il y a encore des razzias, des combats que mènent les compagnies méharistes en partant des mois à dos de chameaux.

On y découvre le légendaire Barentin et un jeune officier qui a tout à apprendre et tombera, lui-aussi, sous le charme des dunes pour aller au baroud, au combat. Ils seront pris au piège de leur parole donnée, déjà, à des populations nomades et leur devoir pour la France. Mais ils deviendront des légendes du sud saharien.

Labiano, après Mister Gerorge, Dixie Road bien sûr, ou Black Op signe avec ce premier tome sa série la plus personnelle dont on sent tout l'attachement qu'il lui porte (Les Quatre Coins du monde, Dargaud, 14,99 €).

04/05/2012

Presse BD : L'Immanquable 16 est sorti

  • BD IMMAn.gifL'Immanquable n°16, incontournable pour tous les vrais amateurs de BD est dans les kiosques. Plein de belles infos et une nouvelle Histoire courte : La véritable histoire de 11 septembre par Serge Dehaes et une prépublication avec I.R.$. - tome 14 signé bien sûr par Desberg et Vrancken.

    De suites avec la Saga Valta (Dufaux & Aouamri) et de Sur les Bords du Monde (Malaterre, Henry, Richez & Frasier). Enfin les suites et fins de Bois-Maury (Yves H. & Hermann), de La  Lignée (Galandon & Berlion) et d’Une Aventure d’Antonin Phylifandre (Stygryt & Janin).

    Il y aussi plein d'interviews : Philippe Katerine, auteur de Comme un ananas, Benoit Gillain, fils de Jijé  revient sur l’épopée racontée dans Gringos Locos, sur ses réactions et celles des descendants de Franquin et Morris concernant la sortie de cet album qui peut dérouter.

    On y parle avec les quatre scénaristes de la série La Lignée (Berlion, Félix, Galandon et Marie). Jacques Malaterre apporte des précisions sur l’histoire de l’explorateur Schackelton.

    Et bien sûr l’édito de James, l’Immanquablecteur par Arnü West, Kinky & Cosy par Nix.

    Pour commander les numéros précédents de L'Immanquable, et pour vous abonner, rendez-vous sur : www.limmanquable.com

28/04/2012

Les drôles aventures d’une vieille dame devenue zombie

BD VIE.jpgUne drôle de vieille dame, cette Tante Emma, qui découvre après une chute qu’on l’a tuée d’une balle dans la poitrine. Elle est morte mais personne ne s’en est aperçu autour d’elle. Un zombie, la tantine, a ccrochée à son fume-cigarette, le teint verdâtre mais bien décidé à savoir qui lui fait la peau. 

À y être, elle s’offre une introspection sur l’amour de sa vie, le beau Pierre. Retour en arrière sur sa jeunesse perdue et sur sa jolie maison entourée d’immeubles qui intéresse diablement un promoteur véreux. En prime Emma découvre, en visitant le cimetière, qu’elle n’est pas la seule à jouer les morts-vivants.

Il y a aussi Line sa copine et bien d’autres. Le scénariste de cette édifiante et fort prenante histoire n’est autre qu’Hubert (Miss Patouche). Efficace Hubert.

Et le dessin de Zanzim donne au tout un petit côté Tim Burton bien agréable. À suivre pour un second tome attendu. Ma Vie Posthume T1, Glénat, 13,95 €.

 

02/12/2011

Nicolas Juncker, l'odyssée en direct de l'équipage d'un sous-marin

BD IMMERGES.jpgNicolas Juncker est l'auteur qui a su faire parler son dessin. Avec ses trois tomes d'Immergés Juncker a associé une fantastique authenticité historique à une réalité sans fard de la vie au quotidien d'un équipage de sous-marin. Quand on dit que Juncker a fait parler sa BD c'est au sens propre du terme. Les sons, les cris, les dialogues sollicitent les yeux du lecteur mais aussi ses oreilles et apportent un réalisme incontournable. Un vrai direct en somme.

Avec un dessin abrupt, percutant, précis aussi dans le moindre détail dont chaque case est soulignée de noir Juncker en fait autant d'écrans qui flashent notre esprit. Le tome 3 d'Immergés reprend par le détail le drame du Laconia, cargo anglais chargé de civils et de prisonniers italiens. Le Laconia sera coulé par le sous-marin allemand dont Juncker raconte le destin. Les survivants seront repéchés par les sous-marins allemands qui chassent dans les parages après qu'ils aient fait passer en clair un message aux Alliés pour ne pas être attaqués. Ce qui ne marchera pas.

La co-habitation entre les marins, les survivants, Juncker en fait un théâtre dramatique où l'horreur est permanente. Le héros de ce troisième volet est le matelot Pelosi, un marin allemand d'origine italienne. Pour cette dernière mission de l'équipage du U Boot c'est la survie à tout prix, l'explosion de haine entre marins qui ne supportent plus une vie en circuit fermé au milieu de l'océan, à la merci des bombes ou des grenades sous-marines, le tout sous la poids d'une discipline de fer.

BD CADET.jpgSi on retrouve dans le récit de Juncker l'ambiance du roman Le Bâteau (adapté au cinéma) qui traitait un sujet identique c'est à porter à son crédit. Rarement une BD avait atteint un tel degré de réalisme.

On relira aussi pour le plaisir ou la découverte la réédition enrichi de D'Artagnan, journal d'un cadet, que Juncker a revu et adapté à sa façon. Les Trois Mousquetaires n'en sont que plus séduisants. Immergés, T3, Treize étrange, 13, 50 Euros, D'Artagnan, Treize étrange, 25 Euros

27/11/2011

Atsuko, le nouveau voyage asiatique de Cosey

BD Manu Larcenet Cosey 008.jpgUn sourire malicieux, une voix sereine, convaincante, Cosey est l’un des auteurs les plus envoûtants du neuvième art. Discret aussi alors que sort une autobiographie (1) et un album (2).

Cosey revient avec une nouvelle aventure de Jonathan qu’il balade, quand il le veut et de préférence en Asie, depuis trente ans. Jonathan, c’est l’antihéros auquel des rencontres font vivre des aventures basées avant tout sur les relations humaines. Et qui ressemble beaucoup à son créateur.

BD ATSUKO.jpg

Avec Atsuko, quinzième album de Jonathan, c’est en Birmanie puis au Japon que Cosey l’ a embarqué. Un voyageur impénitent Cosey ? Oui et non : « Je ne suis pas un vrai voyageur. Le voyage n’est pas une obligation. Il me suffit de tomber amoureux d’un paysage pour commencer à écrire mon histoire. Tout le pouvoir de l’imaginaire. Je ne fais jamais une copie fidèle de ce que j’ai vu. » Et cette fois, pour Atsuko ? « C’est vrai que je suis allé deux fois au Japon. J’avais envie d’en faire le cadre d’une aventure. Je me suis basé sur des éléments historiques, l’occupation japonaise en Birmanie, pour écrire une double histoire d’amour qui se déroule sur plus de soixante ans », confie Cosey.

Atsuko, jeune japonaise, croise la route de Jonathan en Birmanie. Son but, retrouver sa grand-tante qui a disparu. Jonathan fasciné par la jeune femme la rejoindra au Japon et l’aidera au fil d’une aventure étonnante et émouvante.

BD COSEY.jpgMais Cosey c’est aussi le Tibet et des albums qui collent à l’actualité, la vie des Tibétains face à la Chine. « Bien sûr qu’il y a un constat politique dans ce que je fais vivre à Jonathan dans ses aventures, pas de message. Je décris une situation. C’est tout ». Idem pour la nature que cet amoureux des grands espaces sait à merveille restituer : « Il faut poser les bonnes questions sur l’état de notre Terre, sans prétention ».

Il y a toujours de l’enthousiasme et de la sincérité chez Cosey. Dans son dessin comme dans ses histores, lui, qui n’a qu’une ambition « continuer à raconter et dessiner ce que j’aime ». 1) Jonathan, une autobiographie, 15,95 € ; 2) Atsuko, 11, 95 €, Le Lombard.