Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2017

À la vie, à la mort, Pierrot le fou ouvre le bal

SoleilOn connaît tous son nom mais moins son histoire. Pierrot le fou reste une figure emblématique du gangstérisme des années quarante. Malgré son appartenance à la Gestapo française et à la carlingue de Lafont qui chasse résistants et juifs, les font disparaître ou les livrent tout en s'en mettant plein les poches il s'en tirera provisoirement à la Libération en changeant de camp mais, le naturel revenant au galop, finira enterré, mort de ses blessures après un hold-up, par ses complices du gang des tractions avant. Pierre Loutrel surnommé Pierrot le fou était une ordure, un tueur complexé.  Un parcours cependant d'exception pour Pierrot le Fou, exemple malsain d'une époque pourrie que racontent dans À la vie, à la mort Rodolphe et Gaël Séjourné au dessin sur des couleurs de Jean Verney. Un vrai méchant le Pierrot sans circonstances atténuantes.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : À la vie, à la mort, T1 Pierrot le fou, Soleil, 15,50 €

01/10/2017

Ces jours qui disparaissent, lutte fratricide

Le BoucherVivre un jour sur deux, c'est ce qui arrive à Lubin Maréchal. Curieux certes mais d'autant plus perturbant qu'il a un double qui prend sa place. Lui est bohème, l'autre un vrai pro des finances, un arriviste confirmé. La lutte est ouverte dans Ces Jours qui disparaissent par Timothé Le Boucher à la ligne claire assez douce pour une histoire qui va tourner au thriller à cheval sur fantastique et normalité apparente. Une lutte fratricide à connotations psychiatriques.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info :Ces Jours qui disparaissent, Glénat, 22,50 €

30/09/2017

Le Premier homme, Ferrandez et Camus unis pour le meilleur

Camus, FerrandezAvec L’Étranger qu'il avait adapté, Jacques Ferrandez avait concrétisé non seulement sa passion pour Albert Camus mais surtout sa capacité a en rendre tout le talent. Personnage mythique Camus, sorte de Graal intouchable, qui a réuni autour de lui au fil des ans une unanimité parfois de façade. Jacques Ferrandez s'est cette fois attaqué, ou moins violent, penché sur le roman inachevé de Camus, Le Premier homme. On va donc retourner en Algérie, autre passion naturelle de Ferrandez, qu'il a su raconter et restituer dans ses contradictions, sa beauté et sa part de nostalgie. C'est la guerre, celle qui mènera à l'indépendance au début des années soixante. Camus voulait en parler et il n'en verra pas le dénouement.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : https://www.ligneclaire.info/camus-ferrandez-56494.html

29/09/2017

Le Réseau Mirabelle, deux zozos entrent en guerre

JungleUn pied de nez, un clin d’œil, une bouffée de nostalgie, ce Réseau Mirabelle, qui conte par le menu les péripéties de deux résistants français à la petite semaine. Un jeu de piste rigolo pour ceux qui ont aimé le cinéma français ou américain des années soixante-dix. Chanoinat et Loirat ont donné à leurs héros les visages d'acteurs connus, voire oubliés de vieille série TV que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître. C'est dire. Une balade rigolote, sans prétention et prétexte à rire avant tout dans ce premier épisode, Opération Boomerang.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Le Réseau Mirabelle, T1 Opération Boomerang, Jungle, 11,95 €

28/09/2017

Le Club des cinq, le retour en BD avec Béja et Nataël

BlytonIls ont marqué toute une époque et fait rêver avec leurs aventures des générations de jeunes lecteurs. Le Club des cinq fait un retour en BD après avoir déjà été adapté une première fois et avoir été publié dans le Journal de Mickey dans les années 80.  En France, il se vend un exemplaire du Club des Cinq toutes les 2 minutes.

Lire le dossier complet sur ligneclaire.info : Le Club des cinq et le trésor de l'Île, T1, Hachette Comics, 9,95 €

25/09/2017

Alix Senator T6, retour à la case départ

DémarezOn retrouve Alix et Kephren complètement traumatisé par l'épisode précédent du tome 5 et sa confrontation sanglante avec les prêtres de la Cybèle. Dans ce tome 6 les héros marchent en plein désert vers une oasis sacrée mais les trahisons et les dangers les accompagnent. Enak est de retour. Titus est retourné à Rome. Des aventures de plus en plus violentes pour un Alix qui vieillit face à des rancœurs diverses. Valérie Mangin et Thierry Démarez au dessin appuient le trait et on s'éloigne peu à peu du héros de Martin qui colle beaucoup mieux à son époque et est devenu plus fragile.

Lire tout l'article sur lignecliare.info : Alix Senator T6, La Montagne des morts, Casterman, 13,95 €