Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/05/2018

Je vais rester

Trondheim, ChevillardC'est quand même une drôle d'idée de se faire décapiter à Palavas, en plein été, en se promenant main dans la main avec sa femme. C'est pourtant ce qui arrive à Roland qui prend en pleine poire un panneau publicitaire arraché par le vent. Guillotiné en public le Roland. Quant à Fabienne, se femme, elle en reste baba et confondue. Lewis Trondheim, à partir d'un faits-divers hors normes, signe le portrait d'une femme qui découvre d'un seul coup que l'improbable ce n'est pas que pour les autres et qu'après tout la vie est courte. Sidérée au sens propre du terme, elle coupe les ponts Fabienne et fait cavalier seul, ce dont elle devait rêver depuis longtemps.

Lire tout l'article sur ligneclaire : Je vais rester, Rue de Sèvres, 18 €

09/05/2018

Les Reines de sang, Jeanne la mâle reine T1

DelcourtUne reine qui va avoir du mal à le devenir mais qui une fois au pouvoir ne va pas le lâcher. Jeanne, la mâle reine fait son entrée dans la collection de Delcourt consacrée aux souveraines les plus emblématiques de la royauté. Dans ce premier tome on va voir comment une jeune femme pas vraiment aux premières places dans l'accession au pouvoir va faire preuve d'une vraie détermination. La suite à suivre dans ce premier album dont le scénario très construit est signé par France Richemond, historienne (Le Trône d'argile), et Michel Suro (Saint Michel priez pour eux) au dessin.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Les Reines de sang, Jeanne, La mâle reine, Tome 1, Delcourt, 14,95 €

08/05/2018

Habana 2150, on flingue à tour de bras

CailleteauLa Havane en 2190. Fidel est toujours là. Enfin son clone et les USA continuent leur blocus. Mais le progrès a fait son œuvre. Les deux papis, pervers pépères redoutables, dans leur maison de retraite ont des souvenirs, de leur jeunesse quarante ans plus tôt en 2150. Et ce n'est pas triste car ils ont fréquenté tout ce que la pègre a pu mettre au monde en un siècle ou exporter de planètes improbables. Thierry Cailleteau s'en est donné à cœur joie dans un scénario débridée, sans contrainte, amusant et sur un dessin bouillonnant de Héloret qui explose, donne un ton décontracté tout en gérant parfaitement une action folle à grand spectacle.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Habana 2150, Vents d'Ouest, 13,90 €

07/05/2018

Animal lecteur T7, on ferme

Libron, DupuisC'était, puisqu'il va falloir en parler au passé, une série atypique dont le héros était un libraire BD. C'est dans Spirou que Animal lecteur sévissait, un strip en hauteur toutes les semaines et puis des albums en forme d'agenda, cela jusqu'au tome 7 et la fin des aventures pittoresques d'un héros qui n'en n'était pas vraiment un et déclinait avec humour un quotidien professionnel pas des plus réjouissants. Un sacerdoce qu'être libraire BD de nos jours face à Amazon, internet, les sites de ventes par correspondances alors qu'il n'y a rien de plus humain que de choisir une BD ou un livre en le feuilletant pour de vrai. Sergio Salma et Libon ont été les maîtres d’œuvres de cet Animal lecteur qui, disent-ils en fin d'album sur la quatrième de couverture, est mort par manque de lecteurs. Ce qui n'est pas leur faute aux lecteurs. Ce serait trop facile de croire à une injustice. Le lecteur est libre d'acheter ou pas. Ensuite une série peut s'user face au flot des nouveautés. Ou survivre. On peut regretter qu'une série finisse dans la douleur mais c'est la vie et les éditeurs ne sont pas des tendres. De moins en moins.

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Animal lecteur, Tome 7, On ferme ! Dupuis, 14,50 €

05/05/2018

The End par Zep

Zep, Rue de SèvresOn l'attendait. Zep a depuis quelques années non pas changé son crayon de main mais s'est dirigé vers d'autres univers graphiques et scénaristiques que ceux de Titeuf. Une histoire d'hommes, Un Bruit étrange et beau, et aujourd'hui une sorte de retour à la terre avec un thriller écologique, The End. Et si les arbres avaient une conscience, une intelligence capable d'actions et de choix, si en fait la nature était la grande régulatrice de la vie de l'univers ? C'est sur ces bases que Zep décline son histoire au dessin très convaincant et impressionnant, accompli.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : The End, Rue de Sèvres, 19 €

04/05/2018

Mai 68, histoire d'un printemps

mai 68, Ronds dans l'OOn l'a dit, Mai 68 et ses 50 ans ont donné naissance à pas mal de parutions BD sur le sujet. Si on a beaucoup aimé le Sous les pavés de Warnauts et Raives (Le Lombard) d'autres titres ont trouvé moins de grâce à nos yeux. Et ce n'est pas la peine d'en parler. On s'arrêtera par contre sur le bouquin de Arnaud Bureau et Alexandre Franc (Les Pénates, Agatha), Mai 68 histoire d'un printemps. Une récit cadré au sens propre et figuré, simple et complet, une légère trame romanesque qui passe bien, un dessin, on le dit, à la Scott McCloud, une authenticité des faits qui ne dérape pas dans la leçon, le psychodrame et la surenchère. Les faits et rien que les faits, ça change.

Lire tout le dossier sur ligneclaire.info : Mai 68, Histoire d'un printemps, Des Ronds dans l'O, 18 €