Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2017

Mélodie au crépuscule, un échassier qui a le blues

Dillies, PaquetCe n'est pas un oubli mais parler du retour de Mélodie au crépuscule demandait la sérénité de l'été, la douceur de la brise marine et de ne pas être submergé par les sorties d'albums en tout genre. On avait beaucoup aimé Saveur coco de Renaud Dillies sans oublier comment Dillies avait conquis Angoulême puis le festival de Sérignan la même année avec ses aventures animalières racontées dans Betty Blues en 2004. Déjà. Humour et tendresse étaient au rendez-vous. Il avait adapté ensuite un conte de Grimm, Frère Joyeux, la balade d'un gentil bonhomme à nez rouge. Et puis c'est sur l'édifiante vie de Scipion Nisimov que Dillies s'était penché, entre rêve et réalité, poésie et tendresse. Un récit poétique et émouvant souligné par les inventions graphiques de Dillies, découpage, cadrage, le trait léger et émouvant.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Mélodie au crépuscule, Paquet, 17 €

11/08/2017

La légende du Lama Blanc T3, échec aux forces du mal

Bess, JodorowskiLe Tibet à feu et à sang, le retour d'Hitler qui veut dompter les pouvoirs de puissances souterraines capables de le faire devenir le maître du monde, on va conclure avec ce troisième épisode écrit par Alejandro Jodorowsky et dessiné avec force par Georges Bess. A la fois du grand spectacle, du fantastique, une dose d'uchronie, du spirituel religieux, on part un peu dans tous les sens et il faut parfois raccrocher les wagons pour arriver à suivre. Reste l'histoire du Tibet sous domination chinoise, le nivellement par la force d'une culture dont la plupart des gens en occident n'ont rien à faire et c'est pour cela que ce Lama Blanc est aussi digne d'intérêt. Bess domine sans hésitation le dessin.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : La légende du Lama Blanc, T3 Le Royaume sous la terre, Glénat, 13,90 €

09/08/2017

Les Petites Victoires, et grandes joies

Yvan Roy, Rue de SèvresIl y a des ouvrages qui à la fois font pleurer et du bien au cœur. La vie n'est pas un parterre de roses mais dans quelques circonstances que ce soit elle mérite d'être vécue. Il faut des fois du courage, de la volonté et beaucoup d'amour. C'est ce que montre avec  une rare émotion Yvon Roy dans Les petites Victoires. Un monde qui s'écroule, un enfant autiste, un mot qui fait peur, un choc dévastateur et puis la lutte, confiante pour bâtir une autre monde dans lequel chacun a sa place. Une leçon de vie, pas un un bouquin sur l'autisme, une expérience personnelle qui mérite d'être lue pour comprendre et pour certains se sentir moins seuls. Yvon Roy retrace son propre combat au côté de son fils autiste.

Lire tout l'article sur ligneclaier.info : Les Petites Victoires, Rue de Sèvres, 17 €

08/08/2017

Les Chapiteaux du Livre à Bayssan du 21 au 24 septembre avec Alessandra, Bonneau, Garréra, Aurel, Lucy Mazel, Mic et Roman

BayssanLes Chapiteaux du Livre fêtent leur 10 ans d'existence. Du 21 au 24 septembre 2017 ils se tiendront au domaine départemental de Bayssan près de Béziers. Et la BD sera largement présente cette année.

Lire le dossier complet sur ligneclaire.info : Chapiteaux du Livre

07/08/2017

Ce Diable de Lesdiguières, au fil de l'épée

GlénatOn ne peut pas dire que De Lesdiguières soit le plus connu des chefs protestants pendant les guerres de religion. Dans le Dauphiné par contre il est une sorte de symbole historique et c'est vrai que son destin méritait d'être évoqué. C'est Gilbert Bouchard, historien et spécialiste régional, qui en retrace le très complexe parcours car ce diable de Lesdiguières n'a pas fait dans la ligne droite et comme, en prime, Lucifer s'est mêlé de l'affaire il faut bien en suivre toutes les multiples péripéties. Un dessin dans la lignée de ce genre de récit historique avec une teinte parfois dans le style de Juillard. La pointe de fantastique soutient l'action et la relance.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Ce Diable de Lesdiguières, Glénat, 11,50 €

06/08/2017

Marzi T7, attachante et jeune ado

Sowa, DupuisQuand le premier tome de Marzi est sorti il y a une dizaine d'années, on a découvert comment, on le disait à l'époque, une héroïne peut commencer par être une petite fille. Place à Marzi (Dupuis), petite polonaise qui grandit pendant les années de plomb. "Marzi c'est moi", avouait Marzena Sowa compagne du dessinateur Sylvain Savoia, les deux auteurs de la série.  La vie en Pologne sous Jaruzelski ce sont les privations, la débrouille. "J'ai mis les souvenirs de Marzena en images. J'avais envie comme elle de les faire partager". Plus émouvant, impossible. Le tableau est précis, sans haine. La preuve, les jeunes lectrices françaises ont fait le succès de Marzi petite fille heureuse malgré tout. Savoia a apporté à Marzi son talent du cadrage et du trait. Petite héroïne deviendra grande. Voilà quel a été le premier témoignage personnel apporté à la découverte de Marzi. Aujourd'hui elle a fait un joli chemin et dans le dernier album, Nouvelle vague chez Dupuis, la très attachante Marzi part en vacances.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Marzi, T7 nouvelle vague, Dupuis, 12 €