Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/02/2018

La Tomate, crime d'état

Reboul, PenetUn monde aseptisé, où tout ce qui peut subsister d'avant doit être détruit mais dans lequel il peut aussi il y a voir une résistance. Dans La Tomate c'est le procès d'une femme que raconte Anne-Laure Reboul et Régis Penet au dessin qui a également collaboré au scénario. Anne Bréjinski a osé faire pousser un plan de tomates, un crime, dans une société hiérarchisée où tout est régi par des multinationales. On a froid dans le dos car le tour de force des auteurs est d'avoir rendu parfaitement crédible ce monde que l'on comparera trop facilement à celui de 1984 avec en toile de fond les perturbations climatiques, les accidents divers et variés qui détruisent chaque jour un peu plus une planète qui se meurt.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : La Tomate, Glénat, 19,50 €

03/02/2018

Quatre Sœurs T4, une fin en apothéose

Cati Baur, Rue de SèvresOn les retrouve toujours avec beaucoup d'affection et de plaisir les Quatre sœurs, toujours orphelines mais qui grandissent et qui s'accrochent à la vie et en dépit de leur chagrin à la grande maison familiale. Elles s'aiment et sont amoureuses, une pour toutes et toutes pour une avec quelques inévitables sautes d'humeur. C'est bien sûr Cati Baur qui a adapté les romans de Malika Ferdjoukh avec un dessin tendre, libre, clair et passionné. un joli trait délicat. Un seul regret, que ce tome 4, Geneviève, soit le dernier. Elles vont nous manquer les sœurettes.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Quatre Sœurs, Tome 4, Geneviève, Rue de Sèvres, 15 €

02/02/2018

À la vie à la mort T2, Pierrot le Fou et ses tractions

Soleil, SéjournéUne figure du grand banditisme, Pierrot le Fou, une synthèse capable de manger à tous les râteliers et de flinguer sans pitié avec ses copains Attia, Boucheseiche ou Danos. Dans ce tome 2 de À la Vie à la mort, Rodolphe continue à disséquer la psychologie d'un personnage avec un côté légende noire qui ne pouvait avoir qu'une fin précoce et méritée. On pense à Mesrine. Le gang des tractions avant, un des plus célèbres modèles Citroën jusqu'à l'arrivée de la DS, va semer la panique dans la France de l'après-guerre. Et pourtant on en avait vu des tordus. Un dessin bien clair, cadré, souple de Gaël Séjourné sur des couleurs de Jean Verney.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : À la vie à la mort, Tome 2, Le gang des tractions avant, Soleil, 14,95 €

15/01/2018

Fluide Glacial 500, c'est du tout bon

Fluide GlacialOn vous l'avait annoncé l'année dernière en même temps que le Fluide au Louvre. Crée en 1975 par Marcel Gotlib, Fluide Glacial fête en janvier 2018 donc ce mois ci (pour les encore embrumés du bocal pour cause de réveillon à répétitions) son 500e numéro. On l'a entre les mains, on le feuillette, il est bien gras, dodu à souhait et en plus il va vous permettre de gagner des cadeaux. Combien ? 500 bien sûr. Faut-être nouille pour poser la question. Ce qu'il y a dedans ? On va vous le dire mais pas tout, un peu, histoire de vous faire saliver. Une certitude, c'est un 500 à ne pas manquer, un collector, un incontournable, à mettre sous verre, une relique pour les générations futures et qui a fait appel à plein de jeunes talents. Aux vieux aussi, on se rassure.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Fluide Glacial N°500, 9,95 €

10/01/2018

Alix, L'Art de Jacques Martin, l'exposition phare d'Angoulême 2018

Jacques MartinLes grandes manœuvres pour l'édition 2018 du festival d'Angoulême ont largement commencé. On reviendra tout au long du début du mois de janvier sur les différentes sélections, sur les possibles Grand Prix. Mais autant débuter par une exposition qui va faire date, celle consacrée à "Alix - L'Art de Jacques Martin" qui ouvrira ses portes au Musée de la bande dessinée d'Angoulême le 25 janvier et durera jusqu'au 13 mai 2018. Première exposition rétrospective de cette envergure, elle constitue l'acte inaugural du 70e anniversaire d’Alix, évènement majeur des éditions Casterman tout au long de l’année prochaine.Que ce soit avec Alix, avec Lefranc, avec Jhen, avec Arno et Juillard, avec tous les héros qu'il a fait vivre, Orion, Kéos, Jacques Martin avait su imposer l'indépendance de son talent. Mais c'est Alix qui demeure son grand-œuvre. Personnage pas toujours facile mais grand professionnel, incontournable, Jacques Martin et Alix méritent très largement les honneurs qu'ils vont recevoir en 2018. Voir des originaux de Martin procure un plaisir ineffable. L'exposition d'Angoulême sera un rendez-vous à ne pas manquer car sûrement complet et grandiose. J-L. TRUC

Tout le dossier à lire sur ligneclaire.info : Expo Martin

07/01/2018

Mickey et l'Océan perdu, un peu paumé

FilippiLoisel, Cosey, Keramidas, Tebo, ils ont fait leur Mickey. A la franco-belge si l'on peut dire. Un choix et une envie éditoriale de Jacques Glénat, un défi qui, inévitablement a eu ses inconditionnels comme ses détracteurs, ses plus et ses moins, souvent scénaristiques plus que graphiques. Restait toutefois l'idée et sa mise en pratique, courageuse, intéressante et novatrice. Le dernier opus en date, Mickey et l'Océan perdu redistribue les cartes. On n'est plus dans la ligne historico-logique de Disney aimablement revisitée. Denis-Pierre Filippi modernise ou futurise le sujet, envoie son petit monde dans une ère post-apocalyptique à la Waterworld ou à la Mad Max. Steampunk, le mot à la mode est dit. Jules Verne au goût du jour. Sauf que de Mickey à Pat Hibulaire, ils ont l'air un brin paumé et pas tout à fait dans leur élément ces héros immortels.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Mickey et l'Océan perdu, Glénat, 15 €