Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2018

Pour les 48H BD, Gine, Jim et Alain Janolle en dédicace chez Sauramps Montpellier les 6 et 7 avril

Jim, Gine, janolleLes librairie Sauramps de Montpellier, Comédie et Odysseum, s'associent cette année aux 48H BD les vendredi 6 et samedi 7 avril 2018. Trois auteurs ont été invités dans le cadre de cette opération grand public pour des dédicaces mais aussi pour des conférences et des ateliers. Christian Gine, Alain Janolle et Jim seront de la fête.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Sauramps dédicaces

30/03/2018

Hampton Roads, les premiers cuirassés s'affrontent

DelitteSans vraiment le vouloir, ni le savoir et en pleine Guerre de Sécession, l'histoire de la marine de guerre change de cap. A Hampton Roads, en 1862, va s'ouvrir l'ère des cuirassés. Fini le bois, les voiles, l'acier car le blindage et la vapeur vont renverser définitivement la donne pour en arriver au cours du XXe siècle à des batailles où les titans des mers vont s'affronter sur tous les océans dont le Pacifique jusqu'en 1945. Jean-Yves Delitte, directeur de la collection Les Grandes Batailles Navales, est lui-même à la barre, scénario et dessin, de cette aventure maritime qui révolutionne la guerre sur les flots. Une maîtrise toujours aussi parfaite, une part de romanesque qui s'ajoute à la grande Histoire que Delitte complète à la fin de l'album par un dossier historique richement illustré, il y a dans ce Hampton Roads du souffle, de l'action et du grand spectacle. Le tout dominé par une rigueur totale dans le moindre des détails de la reconstitution.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Les Grandes batailles navales, Hampton Roads, Glénat, 14,95 €

05/03/2018

L'Ombre d'antan, la Serbie dans la Grande Guerre

System ComicsUn moment de l'histoire peu connu pour ne pas dire oublié, la Serbie dans la guerre de 14-18. Si on sait tous que c'est l'attentat de Sarajevo et l'assassinat de François Ferdinand par le nationaliste serbe de Bosnie Gavrilo Princip qui a mis le feu aux poudres, ce n'est pas pour autant que l'on connait le lourd bilan que la Serbie a payé à la guerre, près d'un million et demi de morts civils et militaires. Dans L'Ombre d'antan, c'est sur la grande guerre vue le plus souvent du côté serbe face à l'Autriche que reviennent ces histoires courtes écrites et dessinées par une belle pléiade d'auteurs, de Rodolphe à Dobbs ou Dufranne pour la France, mais surtout une majorité de noms venus des pays de l'Est dont de Serbie comme Janjetov, Maza, Kordey ou Gajic. Sans oublier non plus l'entente franco-serbe qui permettra de sauver des vies alors que tout semblait perdu pour l'armée serbe.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : L'Ombre d'antan, récits de la Grande Guerre, Éditions Inukshuk System comics, 27 €

02/03/2018

Contes Ordinaires d'une société résignée, Ersin Karabulut résiste

KarabulutIl a un grand talent. Il est Turc et ses Contes Ordinaires d'une société résignée sont d'autant plus importants que son pays vit aujourd'hui sous un régime qui a renoncé à la plupart de ses valeurs démocratiques dont, entre autres, la laïcité et la liberté de la presse. Ersin Karabulut, co-fondateur de Uykusuz, un des derniers journaux satiriques de son pays, décrit un monde dans lequel nous sommes des pions, des numéros sans identité, privés peu à peu de culture, livrés à des démons qui imposent leur loi et une technologie castratrice. On programme l'avenir du fœtus et le vieillard vampirise les enfants. Où est la justice dans tout cela ? Nulle part. Et la résistance ? Absente puisque le bonheur est là à condition de fermer les yeux, ne pas se poser de question. Ersin Karabulut mélange les genres mine de rien. Poésie, réalisme, surréalisme, anticipation, fantastique, le système réprime mais on peut aussi en rire, jaune.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Contes Ordinaires d'une société résignée, Fluide Glacial, 16,90 €

01/03/2018

Chère créature, amoureux monstrueux et aquatique

GlénatLa créature du lac, David Lean, Sir Alfred pour les cinéphiles, Fellini aussi pour certains des personnages comme Giuletta, ou des influences plus littéraires, comme le dit Craig Thomson dans sa préface, Jonathan Case signe avec Chère créature un ouvrage qui a un charme fou. Graphiquement on est bouche bée. Scénaristiquement, ce presque Fantôme de l'Opéra en eau de mer tient bien le cap. Être ou ne pas être, telle est la question pour Grue qui va découvrir aussi les vertus de l'amour. Case dont on se souvient du New Deal a sorti en 2011 ce brillant album qui vient juste d'être traduit et publié en France. Incomparable.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Chère créature, Glénat, 16,95 €

25/02/2018

L'Art du crime T7, en avant la musique

BerlionUne pierre de plus à l'édifice, celui de L'Art du crime, et on attend un nouvel épisode de cette excellente série à tiroir. Neuf épisodes que Olivier Berlion et Marc Omeyer ont concocté telle une recette sortie d'un grimoire envoûté. Et en écrivant cela on n'est peut-être pas si loin de la vérité. Neuf morts violentes, neufs arts majeurs et au total un fil rouge dont Berlion et son complice Omeyer ne dévoileront qu'à la fin toutes les vérités. Mais pour l'heure c'est la musique qui est la reine de la fête mortelle avec ce tome 7, La Mélodie d'Ostelinda. Celle du bonheur ? Allez savoir.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : L'Art du crime, Tome 7, La mélodie d'Ostelinda, Glénat, 13,90 €