Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/10/2017

Variations, Blutch joue du dessin et expose en novembre chez Barbier-Mathon

Blutch, DargaudUn album intelligent, talentueux, innovant et bourré de surprises, en revisitant quelques uns des plus grands standards de la BD, Blutch en a écrit des Variations qui étonnent et séduisent. Sur un grand format au dos toilé, il décline des planches connues, Pieds Nickelés, Blake et Mortimer, Tintin, ces BD que Blutch a aimé et auxquelles il rend un hommage à sa façon. Il a commencé ce grand œuvre en 2015 et s'en explique dans la préface de Variations. A la recherche de sensations nouvelles comme il le dit, il a mis ses pas dans ceux de Hergé, Jacobs, Manara, Lauzier, Fred, Mézières, au total trente auteurs qu'il veut comprendre, recréer. Le résultat est envoûtant, peut aussi dérouter quand on se doute qu'il y a une voie parallèle mais qu'on ne la devine pas. Du jeudi 9 novembre au 9 décembre, Blutch exposera ses planches de Variations chez Barbier-Mathon à Paris accompagnées de dessins inédits.

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Variations, Dargaud, 29,99 €

21/10/2017

Jean de Florette, la source maudite

Pagnol, Grand AngleLa suite de la remarquable mise en images des œuvres de Pagnol, c'est cette fois au tour de Jean de Florette que le cinéma a largement aidé à remettre au goût du jour. L'adaptation de Serge Scotto et de Eric Stoffel est très fidèle au texte de Pagnol, plus développée et riche que le film. On va donc redécouvrir le destin du bossu des Bastides et de la famille Soubeyran avec bien sûr en toile de fond la petite Manon. Alexandre Tefenkgi est au dessin. On lui doit entre autres l'excellent Où sont passés les grands jours avec Jim.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Jean de Florette, 1ère partie, Grand Angle, 16,90 €

20/10/2017

Interview : Pour Thomas Legrain "les SAS étaient des types hors normes"

Lergrain, Le LombardThomas Legrain dessine The Regiment, histoire de la création du Special Air Service britannique en 1941, le SAS, sur un scénario de Vincent Brugeas. Une unité atypique, des commandos qui forment presque une bande de copains ingérables hors de la hiérarchie classique. Legrain en rupture très provisoire de Sisco, a fait évoluer son dessin, son format de travail, apportant à The Regiment (Le Lombard) prévu en trois albums, un souffle épique impressionnant. Un trait percutant, fort et d'un réalisme de chaque instant, capable aussi d'une large émotion, Legrain s'est lâché dans The Regiment. Il en dit plus à ligneclaire.info lors d'un rencontre récente à Bruxelles. A noter que Thomas Legrain sera présent au Festival de Saint-Malo. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire l'interview sur ligneclaire.info : Thomas Legrain

19/10/2017

Mattéo T4, Gibrat et la guerre d'Espagne

Gibrat, FuturopolisJean-Pierre Gibrat s'en était ouvert lors d'une interview à Sète avec ligneclaire.info il y a deux ans. Mattéo allait se battre en Espagne où la guerre civile a éclaté en 1936. Et cela pour au moins deux albums. Dans cette quatrième époque on est en août-septembre 1936. Mattéo passe à une nouvelle forme de révolution après celle de 1917 en Russie. Un terrain de choix aussi pour Gibrat qui fait revivre une époque de lâcheté et de courage selon le camp, de champs de manœuvres de la future guerre mondiale qui approche, de fascisme victorieux qui durera jusqu'en 1975 en Espagne. Il excelle Gibrat à glisser de ci de là ses sentiments, clairs et forts, lui qui se dit un pessimiste sifflotant. Son dessin est flamboyant, de plus en plus proche de l'illustration peaufinée, travaillée, qui mises bout à bout forment une vague écrasante de talent enthousiasmant. Jean-Pierre Gibrat sera à Quai des Bulles à Saint-Malo.

Lire tout l'article sur ligneclaire.info : Mattéo, quatrième époque, Futuropolis, 17 €

18/10/2017

Interview : Jean Dufaux a ramené Giacomo C. à Venise

Dufaux, GlénatUn retour inattendu et bien ficelé, Giacomo C., le héros de Jean Dufaux et de Griffo est de retour. Où ? Mais à Venise bien sûr, cité des Doges dont Giacomo a été banni il y a des années. Une série qui reprend au moins provisoirement son envol avec la bénédiction de Jacques Glénat. Un premier album bien mis en scène, à l'univers bouillonnant, Giacomo C. est devenu une sorte d'entremetteur de la république vénitienne. Jean Dufaux en dit beaucoup plus à ligneclaire.info. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Lire l'interview sur ligneclaire.info : Interview Dufaux

17/10/2017

Le Joueur d'échecs, résistance de l'esprit

Zweig, DelcourtRetrouver David Sala est un plaisir. Il avait obtenu le prix de la ville de Sérignan en 2000, signé Replay (Casterman) ou l'excellent et prenant Nicolas Eymerich, inquisiteur (Delcourt). Cette fois il adapte une œuvre majeure, Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig. Une traversée à bord d'un paquebot pour un duel aux échecs de légende entre un maître inculte et un inconnu, sur fond de nazisme, David Sala a su restituer toute la force et les particularités du roman aussi bien par le texte, ses choix, et un dessin inspiré, violent parfois, sublimé par des teintes qui accrochent et dirigent l’œil.

Lire le texte complet sur ligneclaire.info : https://www.ligneclaire.info/sala-zweig-56794.html

08:00 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zweig, delcourt |  Facebook |

16/10/2017

Cyparis, survivant de l'érruption de la montagne Pelée

Boite à bullesAu moment même où ouragan et cyclone s'abattent sur les Antilles, voilà un album qui revient sur l'une des plus tragiques catastrophes naturelles qui a dévasté la Martinique et la ville de Saint-Pierre. Dans Cyparis la montagne Pelée et son volcan se réveillent au printemps 1902. Les alertes ne serviront à rien en cette période électorale cruciale. Et Louis-Auguste Cyparis, dans son cachot, va être aux premières loges. Un réquisitoire contre l'incapacité des hommes à redouter la nature et à nier les signes avant-coureurs, les messages qu'elle envoie. Lucas Vallerie a su avec beaucoup de passion, d'intelligence et de sens artistique retracer ces moments authentiques de feu et de mort qui auraient pu être partiellement évités.

Lire le dossier sur ligneclaire.info : Cyparis, Le prisonnier de Saint-Pierre, La Boite à bulles, 34 €