Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


14/04/2012

Histoire : Aliéonor, reine de fer

BD ALIENOR.jpgOn connaît mal Aliénor d’Aquitaine. Quand elle devient reine de France et épouse de Louis VII elle décide qu’elle ne sera pas une simple potiche. Elle amène en dot tout le sud-ouest à la France.

Elle aura quelques aventures et une emprise totale sur son époux royal. Dans ce premier tome on la voit arriver très jeune à la cour et déjà jouer de sa beauté et de son intelligence pour s’imposer.

On va la suivre sur le dessin de Gomez et le scénario de Simona Mogavino et Arnaud Delalande. Aliénor partira en croisade et sera aussi reine d’Angleterre comme on le verra par la suite. Une reine épique et politique. Aliénor, la légende noire, Delcourt, 14,30 €.

13/04/2012

Schuiten : quand la vapeur ne veut pas rendre l’âme sans combattre

SchuitenC’est un album que François Schuiten a signé seul, dessin et scénario. Une locomotive mythique la 12.004 est l’héroïne de cette aventure dans laquelle Schuiten explore à la fois une réalité associée à sa vision assez pessimiste de son monde fantastique.

Un vieux mécanicien veut sauver sa machine à vapeur à un moment où l’électricité a pris le dessus. Aidé par une jeune femme il emprunte les téléphériques qui désormais relient les villes au-dessus des zones submergées et finira peut-être par accomplir son rêve.

Le dessin de Schuiten a une force émouvante. Le trait est fin, subtil. Aux côtés du cheminot, une jeune femme, une fée qui aidera le vieillard tout au long de sa quête. L’univers des cités obscures n’est pas très loin.

Schuiten rend hommage au temps de la vapeur, celui de la bête humaine cher à Zola. Il y ajoute son talent et le tout donne une œuvre envoûtante. La Douce, Casterman, 18 €.

11/04/2012

Tendance avec Mardon : solitude désespérante et amusante

Mardon, DupuisAvec ce dernier album, Grégory Mardon clôt son cycle sur les rapports de couples, sur la recherche parfois désespéré mais toujours amusante de l’équilibre relationnel entre homme et femme.

Son héros distribue en douce des petits papiers aux femmes qui lui plaisent. Avec ses coordonnées bien sûr en espérant que le hasard fera bien les choses.

Mais il est incapable de vraiment se décider, d’assumer son choix et finira par croiser le chemin d’une jeune femme qui doute elle aussi. Ce sera le lien final avec l’album précédent, Les Poils. Une histoire sensible et intelligente, très actuelle. Le Dernier homme, Dupuis, 18 €.

10/04/2012

Un spécial Giraud par dBD

BD MOEBIUS 1.JPGA ne pas manquer et déjà disponible dans toutes les bonnes librairies ou diffuseurs de presse : le mensuel dBD, incontournable pour les vrais amateurs de BD,  a demandé à plus de 100 auteurs (dont Boucq, Hermann,  Juillard, Bilal, Dany, Gibrat...) de rendre hommage à Jean Giraud qui vient de nous faire la sale blague de nous quitter.

Le père du lieutenant Blueberry, mais aussi sous son autre pseudonyme Moebius, avait su apporter un souffle nouveau à la BD.

Réaliste et minutieux pour l'épopée westernienne de Blueberry, Giraud avait joué aussi à nous étonner, à nous interpeller par une vision fantastique décalée d'un autre monde.

 

BD MOEBIUS 2.JPGAvec Giraud a disparu l'un des derniers grands maîtres historiques du 9e art.


Ces hommages sont complétés par la réédition de l'abécédaire consacré à Blueberry paru dans le DBD n°27.

Deux couvertures sont différentes pour ce hors série de 96 pages.