Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2012

Aviation : l'étrange fille de l'air

BD SPIT.jpgToujours cette passion des éditeurs pour l’aviation. Cette fois même si le dessin est de qualité le scénario est un peu tiré par les cheveux. laure perd son père abattu par un chasseur allamenad au moment où en 1940 ils se réfugient en Angleterre.

La jeune femme, française et brillante pilote, se fait passer pour un homme dans une escadrille anglaise en pleine bataille d’Angleterre. Rien à dire sur l’ambiance générale.

La reconstitution et les profils des Spit ou autre ME 109 sont très réussis. On suit Laure aux commandes de son avion mais on attend la suite pour pouvoir vraiment se faire une idée. Ce premier album se laisse lire. Lady Spitfire, T1, la fille de l’air, Delcourt, 14,30 €.

26/05/2012

Réédition : Alan Moore et V pour Vendetta

BD VENDETTA.jpgOn redécouvre dans cette nouvelle édition de V pour Vendetta tout le talent de Moore. Si l’histoire, l’Angleterre en 1980 sous la coupe d’un régime fasciste et un justicier au masque souriant, peut sembler un brin vieillotte, s’en tenir à cette impression serait réducteur.

Alan Moore avec David Lloyd signe une œuvre brillante qui défend l’anonymat du héros vengeur. Peu importe qui il est. Seuls comptent ses idéaux. La liberté est à l’épreuve des balles.

Un dessin réaliste pour une histoire violente comme les démons combattus, Moore signe sa série la plus connue. V pour Vendetta, Urban Comics, 29 €.

24/05/2012

Catalogue : tout Robert Crumb qui s'expose à Paris

BD CRUMB.jpgIl aura vraiment révolutionné la BD. Il est le maître de la BD underground et a libéré du carcan de la censure toute une génération de dessinateurs.

Robert Crumb, devenu gardois d’adoption, s’expose à Paris. À l’occasion de cet événement qui rassemble une superbe palette de ses œuvres, un catalogue a vu le jour . C’est un recueil incontournable, inédits, travux personnels, pour encore mieux comprendre et apprécier cet auteur atypique.

Crumb a donné ses lettres de noblesse au comic pour adultes. Avec un trait surnommé “big foot “il se crée un vrai public. Fritz the cat, un comic carrément porno deviendra un dessin animé culte. Crumb n’aura de cesse de provoquer.

On est dans les années soixante en pleine guerre du Vietnam. Viendra aussi le temps d’Actuel et de la reconnaissance à Angoulême. Il s’installe dans le Gard en 1991 et en 2009 publie La Génèse. L’exposition est à voir au Musée d’Art Moderne de Paris jusqu’au 19 août. R. Crumb, Paris Musées, 30 €.

22/05/2012

JO de Londres : le sport spectacle en toile de fond

BD MATT.jpgPremier album avec les JO de Londres pour cadre, cette enquête du journaliste photographe Matt Peterson a un petit côté Rouletabille revu et corrigé 2012. Tout n’est pas rose dans la sport business.
 
Peterson découvre que l’un des athlétes tchéques a des soucis. Et que la Scorpio Holding spécialiste des grands momemts sportifs ne prend pas de gants quand ses intérêts sont en jeu.
 
Le marahon est la cible d’une manipulation. Un dessin efficace, un bon scénario. Chaque album aura un évènement sportif pour toile de fond.  Matt Peterson, London running, L’Equipe Casterman, 10, 95 €.

21/05/2012

17e Festival de Sérignan, l'humour au pouvoir les 26 et 27 mai

BD SERIGNAN2.jpgHumour toujours, ce sera samedi et dimanche prochain le thème du festival BD de Sérignan dans l’Hérault. Pour sa 17e édition le rire est à l’honneur histoire d’oublier la crise et son triste cortège de mauvaises nouvelles, de catastrophes annoncées. L’humour au pouvoir une bonne fois pour toutes, un joli slogan.

Place à la dérision avec comme président Edika, maître en la matière, pilier de Fluide Glacial. Edika c’est l’art subtil de l’humour décalé, de héros improbables qui savent à la fois se moquer d’eux-mêmes et se prendre au sérieux.

Avec Edika c’est plus d’une trentaine d’albums le plus souvent au scénario improvisé mais qui font toujours mouche. En vedette la famille Bronsky et leur chat Clark Gaybeul. Un dessin assez rond, généreux pour les formes et la taille des sous-vêtements.

Sérignan, Edika, Tronchet, Margerin, DubaÀ ses côtés Frank Margerin (motard et grand copain du Montpelliérain Ptiluc) viendra sous les platanes de la promenade avec son dernier album, Je veux une Harley. Comment à cinquante ans on peut avoir envie de se faire plaisir et redevenir un grand enfant. La vie est si courte. Un album composé d’histoires brèves et la découverte d’un monde à part, les heureux propriétaires d’une Harley Davidson.

Didier Tronchet sera aussi de la fête. Le père de Jean-Claude Tergal a revisité l’humour lui aussi. Des personnages vrais, sans concession, dont on ressent avec eux les joies ou les peines, Tronchet se définit comme non pas un dessinateur mais comme un raconteur d’images.

Au total ce seront vingt-trois auteurs qui animeront ce 17e festival. On retrouvera avec plaisir Pierre Duba, Behem, Laetitia Coryn, Anne Sibran Mic ou Laurence Tramaux. Sept jeunes auteurs dont les travaux seront exposés à la Médiathèque ont été nominés pour le Prix de la Ville. Un jury auquel participera Midi Libre devra choisir parmi eux celui qui a signé le plus prometteur album de l’année.

Sérignan organise aussi pendant ces deux jours un concours de scénario. Enfin des animations pour les plus jeunes auront lieu le matin avec des projections de dessins animés de Tex Avery.

En dédicace chez Azimuts à Montpellier vendredi 25 mai, Jim avec Une Nuit à Rome

BD NUIT2.jpg

Une histoire comme on les aime, sensible, vraie, tendre, étonnante. Jim, le Montpelliérain sera en dédicace vendredi chez Azimuts.

Il embarque cette fois son héros dans un flash-back qui, à 40 ans, peut remettre sa vie en question.

Vingt ans plus tôt Raphaël a passé un drôle de pacte avec Marie, son amour de jeunesse. Ils se retrouveront à Rome la nuit de leurs quarante ans. Quand, le soir de son anniversaire, Raphaël reçoit et visionne une vieille cassette VHS, recherche un lecteur et reconnaît Marie sur le film. À la cassette est joint un numéro de téléphone.

Raphaël craque et tente le tout pour le tout. Il appelle le numéro. En une fraction de seconde sa vie peut basculer. Quel sera son choix ? Un vrai suspense tout à fait plausible et bien ficelé pour ce premier tome.

Un très bon dessin de Jim sur un scénario subtil, c’est une agréable découverte que cette Nuit à Rome (Grand Angle) qui se déroulera en plusieurs volets.

À l’occasion de la sortie de l’album, une édition spéciale de l’album dos toilé et enrichi de dessins édité par Canal BD sera également disponible.

BD NUIT.jpg Une belle occasion de la faire dédicacer par Jim.

20/05/2012

Révolte chez les personnages des contes du méchant Grimm : décapant

grimm,glénat,fairy questUn scénario qui déménage, le Petit Chaperon Rouge est la copine du grand méchant loup et n'accepte pas de se plier aux ordres de son créateur, le très méchant Monsieur Grimm. Et c'est donc le bazard dans l'univers de Fairy Quest où tout doit normalement être d'une précision rigoureuse. 

Pour rétablir l'ordre Grimm a des commandos pour rattraper les déviants et les soumettre au vide-tête qui remet les pendules à zéro dans les neurones des personnages en mal de liberté. Pour sortir du royaume maudit il faut l'aide d'un certain Pan qui a un faible pour le Petit Chaperon rouge mais ne pas faire confinace à une petite fée qui brille et tinte. En mélangent les classiques, en revisitant les contes, Paul Jenkins qui écrit aussi le scénario de Batman a eu une très bonne idée bien exploitée au dessin par Humberto Ramos.

On se régale avec ce premier tome qui sait allier noirceur et tendresse des contes de Grimm finalement pas vraiment écrits pour des enfants. La preuce. Fairy Quest, T 1, Glénat, 13, 90 €

19/05/2012

Sapin en campagne 200 jours avec François Hollande

françois hollande,valls,mathieu sapin,dargaudUn journal de campagne, celui tenu par Mathieu Sapin aux côtés de François Hollande. En se faisant adopter, tout en sachant garder ses distances, Sapin a signé un vrai reportage BD sans parti pris, lucide, conscient et surtout vrai. Il met ses pas dans ceux du candidat, futur nouveau président, croque les seconds couteaux qui tourbillonnent autour de lui, les indispensables, les montés en grade, les déçus ou les opportunistes.

Même si on avait pu se demander pourquoi il avait raconté en son temps la vie au jour le jour du quotidien Libération, pas vraiment passionnant hormis quand on était du métier et encore, cette fois il fait carton plein. Sa Campagne présidentielle est bien vue, rend compte des hauts et des bas d'une élection certes sans grand suspense.

Hollande est tel quand lui-même, simple, mais finaud, très intelligent et au-dessus de son entourage, proche et normal quoi. On verra ensuite.

On suit Sapin avec délice. Valls est plus vrai que nature. Idem pour Aubry. Un reportage qui sait bien associer le compte-rendu journalistique en dessin au politique. Ce qui n'a pas du être simple. Un détail Mathieu Sapin n'est pas de la famille de Michel. Campagne Présidentielle, Dargaud, 14, 99 Euros

12/05/2012

Créateur de Marc Dacier et Luc Orient, Eddy Paape vient de mourir


BD PAAPE.JPGEddy Paape, qui mort en ce samedi 12 mai,  est né à Grivegnée (Belgique) le 3 juillet 1920 Il a étudié le dessin à l’Institut des Beaux-Arts Saint-Luc à Bruxelles. A partir de 1942, il travaille avec Franquin, Morris, Roba et Peyo dans un studio de dessins animés.

En 1945, quand ce studio est contraint de fermer ses portes, il se lance dans la peinture, puis rejoint ses anciens collègues aux Editions Dupuis. Il y réalise des illustrations pour la revue féminine «Bonnes Soirées», puis assiste Jijé qui lui confie la reprise de sa série «Jean Valhardi» publiée dans le journal «Spirou». Il anime ce personnage de 1946 à 1954 sur des scénarios de J. Doisy, J.M. Charlier et Y. Delporte.

En 1951, à l’initiative de l’agence World Press, il crée «Les belles Histoires de l’Oncle Paul», une suite de courtes BD pour «Spirou».  En 1958 avec Charlier, il entreprend la série «Marc Dacier» dans «Spirou», puis collabore aux magazines «Pilote» et «Record» de 1960 à 1966. En 1967, à l’invitation de son ami Greg, rédacteur en chef du journal «Tintin», Eddy Paape fait son entrée aux Editions du Lombard. Ensemble, ils y réalisent la série de science-fiction «Luc Orient» (18 albums réédités en intégrale aux Editions du Lombard en 2008), puis «Tommy Blanco» (2 albums). Sur des scénarios d’A.P. Duchâteau, il illustre en outre «Yorik des Tempêtes» en 1971 et , en 1978, il co-dessine «Udolfo» avec Andreas.

En 1988, avec Jean Dufaux et Sohier, il réalise « Les Jardins de la Peur », série fantastique éditée en albums chez Dargaud, En 1991, il lance la série «Carol Détective» scénarisée par A.P. Duchâteau dans «Hello Bédé» (Le Lombard). Un an plus tard, le duo Greg-Paape se reforme et crée «Johnny Congo» pour les Editions Lefrancq.

Des années 1960 à 1980, Eddy Paape a parallèlement enseigné la bande dessinée à l’Institut Saint-Luc et à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles à Bruxelles. De ses cours sont issus plusieurs des grands noms du 9e Art actuel, tels Andreas, Schuiten, Grenson, Godi, Berthet, Cossu, Dugomier, Wurm, Desorgher.
Source biographie : éditions Le Lombard (Photo JJ Procureur Le Lombard DR)

11/05/2012

Biribi, une série sur l'évasion qui commence bien

BD BIRIBI.jpgUne réalité, celle évoquée par Sylvain Ricard et Olivier Thomas dans cette nouvelle série qui aura pour thème les grandes évasions.

On commence par celle d’un truand emprisonné à Biribi, le bagne que l’armée française réservait à ses fortes têtes dans le sud marocain à la fin du XIXe siècle. Ange y est condamné mais s’impose face à la violence perverse du chef de camp. Il doit s’évader et réussir à traverser le désert.

Une histoire dure, sans concession mais bien rendue dans l’esprit de Papillon film avec Steve McQueen qui a été aussi le héros de La Grande Evasion. Un clin d'oeil ? La Grande Évasion, Biribi, Delcourt, 14, 95 €.