Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2011

Florence et Nadège, drôles de mamans

fêteUn duo d’amour et d’humour, Florence Cestac et Nadine Beauvois, ont uni leurs talents pour faire leur fête aux mamans. Au propre et au figuré. D’où ce joli petit album plein d’horreurs tendres et de bonheurs. Florence dessine, Nadège assène. Un tout émouvant, drôle et si vrai.

Sacrée Florence, un œil de lynx et sans concession sur la joie d’être mère. Un album à offrir aussi à nos filles pour leur rappeler de bons souvenirs et qu’elles préfèrent adopter un poisson rouge. Un régal. On va te faire ta fête maman”, Dargaud, 12,50 €.

12:58 Publié dans Parutions BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fête |  Facebook |

29/04/2011

Des agents très spéciaux

ThrillerService le plus secret qui existe, le Mossad israélien est la pierre angulaire de cette nouvelle série. Un jeune agent, à la mort de son équipier, apprend que l’enlèvement du nazi Eichmann en 1960 cache peut-être autre chose.

L’enquête qui reprend les faits historiques sera dangereuse pour l’agent. Basé sur des recherches poussées par Frédéric Ploquin, journaliste à Marianne, avec Pierre Boisserie au scénario, Siro au dessin, cet album très efficace est un thriller qui propose une fiction très proche de la réalité. “Agents du Mossad”, T1, Eichmann, 13,50 €.

22/04/2011

Bilal et Baru les 13 et 14 mai chez Sauramps à Montpellier

BD JULIA.jpgA confirmer mais l'évènement, mieux les évènements BD en mai sont créés par la librairie Sauramps du Polygone à Montpellier.

Enki Bilal sera le 13 mai en Forum et signature. On ne sait pas encore où se tiendra le forum ni les horaires. Bilal signera son dernier album, Julia et Roem, une digression sur le thème de Roméo et Juliette (Casterman), ,une suite à Animal'z.

 

BD CLASSE.jpgPour Hérvé Baru, président d'Angoulême 2011 et Grand Prix 2010, deux albums seront à l'affiche pour sa rencontre et dédicace le 14 mai à Montpellier.

Dans Vive la Classe il raconte ce qu'était l'inneffable conseil de révision du temps presque lointain du service militaire.

 Dans Fais péter les basses Bruno, une bande copains un brin ex-braqueurs s'embarquent dans le dernier casse de leur vie. Un humour noir, grinçant et toute la sensibilté d'Hervé Baru (Futuropolis).

Histoire et magie se mélangent

fantastiqueÀ Berlin, Hitler a pris le pouvoir. Deux anciens inspecteurs de Scotland Yard spécialisés dans la chasse aux faux voyants doivent retrouver la mère d’une jeune fille. Ils l’ont bien connue et elle est une magicienne réputée que les nazis voudraient bien récupérer.

Commence alors une course-poursuite dans Berlin entre les deux détectives et la Gestapo. Une série qui associe Histoire et fantastique. Carlos Trillo et Roberto Dal Pra au scénario, Domingo Mandrafina au dessin sont classiques et efficaces avec des personnages typés et une intrigue intéressante. La Guerre des magiciens, Delcourt, 13,50 €.

21/04/2011

Couper les poils en quatre, pas évident

sociétéC’est dans la lignée des sujets que Grégory Mardon aime aborder. Le couple revient souvent dans son œuvre, ses tourments, sa solitude, son évolution ou sa révolution.

Mardon met en scène Gladys, journaliste, et Fabrice, inspecteur de police, un beau brun barbu et poilu. Un beau soir Fabrice se rase, totalement. Surprise, Gladys a l’impression d’avoir rencontré un autre homme. Et du fantasme à la réalité, il peut n’y avoir qu’un pas à faire. Les poils, ça repousse. Gladys et Fabrice vont avoir leur moment de doute partagé.

Mardon sait gérer le récit, y apporter force et authenticité, que ce soit dans les dialogues ou dans le dessin. Depuis son Vagues à l’âme il y a dix ans, il y a eu Corps à corps, des couples encore, un récit très théâtre. Proche de Berbérian ou de Blutch, Mardon est un chroniqueur avisé.

Cet album est à la fois émouvant et ironique, vrai et tendre. Les Poils, Dupuis, 18 €.

17/04/2011

Ados contre robots sentimentaux

science-fictionDes enfants qui luttent pour survivre dans un monde dominé par les robots, avec ce premier volume de S.A.M. Marazano au scénario et Shang Xiao au dessin ont concocté une série efficace.

Peut-il y avoir de la pitié ou de la compassion dans les circuits électroniques d’un robot, le jeune Yann va en faire l’expérience et tenter de convaincre ses copains qu’il y a peut-être un avenir commun dans la mégalopole dévastée où ils tentent de vivre.

Le dessin de Shang est plus que prometteur. On suit avec passion le destin de S.A.M. robot sensible. S.A.M. T1 (Dargaud, 13,95 €).

16/04/2011

De malfaisants antirévolutionnaires

historiqueLa Terreur en pleine Révolution française est le cadre de cette série. En 1793, un jeune Suédois, Jack tente de sauver les parents de sa fiancée, Claire. Échec et Claire rejoint les Malfaisants, royalistes qui assassinent les soldats révolutionnaires.

Complots, attentats, vengeance, Jack sera le jouet de forces qui le dépassent dans ce premier tome. Rochebrune a le dessin réaliste qu’il faut, précis, vif et nerveux pour cette série historique romanesque écrite par Runberg.

La suite nous emportera avec Jack qui désormais n'a plus rien à perdre vers des horizons plus lointains. Jack T1, Les Malfaisants, Dupuis ; 11, 95 €.

09/04/2011

Ralph, le petit dernier émouvant de la famille Trondheim

sagaLewis Trondheim a choisi un perdant, une plaie, comme héros de sa nouvelle série. Ralph Azham est un ex-élu tout bleu. Il a le don de savoir si une femme est enceinte ou si la mort guette.

Souffre-douleur du village, Ralph se retrouve souvent au pilori avec les cochons. Poursuivi sentimentalement si ce n'est harcelé par Claire, aidé par son père, Ralph va se faire un copain, le jeune Raoul, bleu comme lui. La Horde, une bande de teigneux à la Huns envahit le village.

Ralph, avec les âmes des morts, s’en tire et prend la route, suivi de Raoul histoire de laisser tomber un village qui le rejette.

Poésie, humour, aventures mouvementées, Trondheim invente et maîtrise toujours, apporte son émotion et nous la fait partager. La suite sera passionnante. Ralph Azham, T1, Est-ce qu’on ment aux gens qu’on aime ? Dupuis, 11,95 €.

08/04/2011

Les Autres Gens : quand le web fait des petits

art nouveauUn beau roman, une belle histoire commencée sur le web, nouvel acteur majeur de la BD. Le Gardois Thomas Cadène a donné le jour à une œuvre à plusieurs mains, de Bastien Vivès à Vincent Sorel, Erwann Surcouf, Scoffoni et d’autres.

La toile est ouverte et sur un scénario concis (une jeune femme, Mathilde, devient millionnaire au loto), ils ont à tour de rôle livré leurs planches, leurs chapitres sur le web. En un an, ce sont 1 400 pages mises en ligne et aujourd’hui, sur papier, le premier tome des Autres gens.

Les styles se pressent, se bousculent, vivent leur propre vie tout en s’enrichissant mutuellement. On aurait pu craindre un manque de cohésion. Ce n’est pas le cas, le scénario tient la route et Mathilde, sous des crayons bourrés de talent, nous embarque à sa suite, volontaire, grand cœur, un brin fantasque et flanquée d'un père coincé. Cadène montre un enthousiasmant chemin à la BD. Les Autres gens, Dupuis, 14,95 €.

07/04/2011

Un père ou mourir, la neige était sale

thrillerUn père porté disparu qu’elle doit à tout prix retrouver, Ree Dolly va vivre le pire hiver de sa vie. Dans un bled perdu de l’Arkansas, Dolly gère seule sa famille.

Son père a mis leur maison en gage en caution de sa liberté conditionnelle. Il a sûrement été tué. Dolly doit en avoir la preuve si elle veut conserver la maison. C’est une quête violente, désepérée que signe Romain Renard en adaptant le roman de Daniet Woodrell.

Il y aura la lueur fugace du bonheur au bout de la course sur un dessin très efficace et une belle écriture graphique. Sur fond de neige sale. Un Hiver de glace, Rivages Casterman, 17 €.