Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2011

A Montpellier, Léo en Forum vendredi à la Fnac, dédicaces samedi de Vatine et Cassegrain chez Azimuts

Un trio de choix pour cette fin de semaine à Montpellier. Le premier à ouvrir le bac dans le cadre des forums de la Fnac vendredi 4 mars à 17 h 30, c’est Léo.

BD SURVIVANTS.jpgAvec sa nouvelle saga, Survivants (Dargaud), le créateur d’Aldébaran, Bételgeuse ou Antarès continue à explorer le monde fascinant de la conquête des étoiles. En trois cycles, Léo a revisité un genre, celui de la BD de science-fiction en y apportant le talent d’une riche et crédible imagination.

Car toute la recette du succès de Léo réside dans la logique et la vraisemblance de ses histoires. Cette fois c’est une poignée de rescapés d’un vaisseau spatial qui se retrouve sur une planète inconnue. Et bien sûr ils vont être confrontés à des conditions extrêmes entourés par une nature bourrée de pièges.

Animaux fantastiques au look de dinosaures, végétation luxuriante et extraterrestres manipulateurs, les jeunes survivants dans ce premier tome font leurs armes. Des couples se forment, les leaders du groupe héros des albums suivants se profilent.

Léo, Argentin d’origine à qui la BD francophone doit beaucoup, alternera la suite de sa série Antarés avec désormais les prochains tomes des Survivants. Un ex-libris sera spécialement édité pour l’occasion et signé par Léo.

BD VATINE.jpgChez Azimuts samedi 5 mars à partir de 15 h 30 ce sont Vatine et Cassegrain qui dédicaceront leurs sketchbooks publiés chez Comix Buro, recueils de dessins originaux, de décors ou de croquis de certaines de leurs héroïnes sous des aspects inhabituels.

Vatine, scénariste et dessinateur, a rejoint aussi l’univers de Lanfeust avec une nouvelle aventure de Cixi de Troy (Soleil). La belle brune est bien sûr à la Une du nouveau sketchbook.

 

BD CASSEG.jpgVenu de l'animation Didier Cassegrain est lui l’auteur de Tao Bang scénarisé par Vatine et de Code Mac Callum. Toujours une très belle héroïne parfois légèrement déjantée. Un dessin élancé, sensuel et bordé d’humour le caractérise. Trois rencontres à ne pas manquer.

Créé par Jacques Martin, le retour d'Orion, petit frère d'Alix

BD ORACLES.jpgMarx Jailloux est le premier à reprendre une série de Jacques Martin depuis son décès l’an dernier. « Cela faisait dix ans qu’Orion était en attente. Quand Casterman m’a proposé de faire cet album, j’ai bondit sur l’occasion. Et en plus Martin a eu le temps de valider le synopsis ».

La passion à l’état brut. Jailloux est allé en Grèce sur les lieux de l’action. Dans Les Oracles,Orion est face à Périclès, Athénes est assiégée par Sparte. La démocratie en est à ses débuts avec déjà des interrogations sur les moyens à employer.

« Orion est athénien, c’était le héros fétiche de Martin et il aurait pu prendre la place d’Alix dont il est une sorte de frère. Mais à l'époque l'éditeur a demendé à Martin de privilégier Alix. Cette fois il accompli un parcours initiatique avec le jeune Panaïotis vers le Nécromantion, lieu sacré où on peut communiquer avec les morts ». Un dessin à la fois fidèle mais personnel, un relookage très net de la série, Jailloux a déjà d’autres histoires pour Orion en tête.

Avec un personnage féminin en prime. Orion, Les Oracles, Casterman, 12,95 €.

09/02/2011

Des thrillers politiques en BD

BD SKRAE.jpgTotalitarisme sans pitié : Ce sont deux auteurs du Sud, des Bouches-du-Rhône excatement, Lamy et Venzi, qui signent cet étonnant et très prenant album.

Un régime totalitaire inspiré de l'idéologie nazie règne dans un futur apocalyptique proche. Un soldat mercenaire, Kõstler, est muté dans une unité d’élite malgré ses origines d’esclave. Dans les Skraelings, nom de ce soldats,  il va se rendre compte que tout est manipulation, fanatisme, que la révolte est possible mais dangereuse.

Le dessin est efficace, réaliste, allie rappels historiques pour les décors, les uniformes ou le matériel et ajouts fantastiques. L’histoire est forte et elle se déclinera en trois tomes. Skraeling, Ankama, 14, 40 €.

 BD LAMANO.jpgLes années soixante-dix à l’italienne : Une poignée de jeunes italiens, unis comme les cinq doigts de la main, vers 1970 vont basculer dans la clandestinité et former un groupuscule révolutionnaire. C'est l'un d'entre-eux, quarante plus tard, devenu médecin qui se souvient.

On suit les destins des cinq héros sous le crayon de Pagliaro et sur le scénario de Thirault. Un mélange de chronique politique (la mort d’Aldo Moro ou les attentats dont celui de la gare de Bologne), d’engagement social et le récit d’une génération perdue qui, dans les prochains tomes tentera de se retrouver. Couleurs douces pour un trait en finesse. La Mano, T1, Dargaud, 13, 95 €.

07/02/2011

La troublante histoire en BD du chanteur anonyme


BD CHANTEUR.jpgUne histoire étonnante, celle de Roland Avellis, dont personne ne se souvient. Et pour cause. Il était « Le Chanteur sans nom », le visage masqué.

Dans les années trente, il a connu un respectable succès. En s’emparant de son destin, Arnaud Le Gouëffec au scénario, sur un dessin rond et chaleureux d’Olivier Balez, nous offre son fantôme qui revient raconter sa vie. La prorpre fille d'Avellis a largement participé à l'album. Comme Aznavour qui se confie et raconte son amitié pour ce chanteur masqué.

Humour et retours en arrière, regrets pour cet ami des grands, Aznavour, on l'a dit mais aussi Piaf, tout est vrai. Un vrai chanteur, un brin escroc parfois, mais ce chanteur reste une énigme intellectuelle et professionnelle .« Le Chanteur sans nom », Glénat, 20 euros.

06/02/2011

Jason et Vehlmann sont partis à la chasse au trésor

BD ILE.jpgJason, le plus norvégien des Montpelliérains, se balade sous les Tropiques aux côtés du scénariste Fabien Vehlman.

À Angoulême, Vehlman a fait la synthèse de l’aventure : « Au départ, on voulait des pirates, une histoire pour enfants. On les a gardés. Ils découvrent une île et une école de bourreaux, dont un pas doué. » L’héroïne de cette « Île aux cent mille morts » (Glénat, 15 €), Gwenny, à la recherche de son père, tombe amoureux du gentil niais.

« C’est une pantomime avec un clin d’œil aux Cigares du Pharaon d’Hergé. Les bourreaux portent la cagoule », ajoute malicieusement Vehlman. Jason a comme d’habitude donné à ses personnages des traits de chien. Ses planches, au carré, sont toujours de neuf cases. Il avoue avoir adoré le scénario. Un humour noir, décalé, tendre, Vehlman, qui par ailleurs continue Spirou, excelle. Cette île contient bien un trésor, cet album étonnant et enthousiasmant.

jltruc@midilibre.com

Tropiques sans pitié, une BD éclatante

BD TROPIQUES.jpgUne œuvre très belle, picturale, éclatante de couleurs, et émouvante. Un peintre embarqué sur
un navire de guerre allemand se heurte à la bêtise des hommes. On est en 1913,
en Papouasie. Heinz vivra à l’heure d’une tribu, un bonheur incomparable, avant de plonger dans la boue des tranchées. Il tentera de revenir, retrouver ses joies, mais le paradis n’existe plus.

Pinelli est un maître. Bellefroid a le talent de l’écrit. Les carnets de dessins du peintre Heinz von Furlau ont servi de source à cette balade dure et pourtant porteuse d'espoir. Féroces tropiques, Dupuis, 15,50 Euros.

03/02/2011

Angoulême 2011, les photos des prix

BD ANGOULEME 2011 011.jpgLa remise du prix du patrimoine, un beau moment d'émotion pour les éditions Mosquito, composées exclusivement de bénévoles. Récompensées pour Bab El Mandeb de Micheluzzi les éditions Mosquito sortent régulièrement de superbes ouvrages.

Avec celui-là on part à l'aventure derrière deux automitrailleuses volées qui vont rejoindre les troupes éthiopiennes contre l'Italie à la fin des années trente.

Micheluzzi aujourd'hui disparu est un maître de la BD italienne.

BD ANGOULEME 2011 017.jpgEn présence de Frédéric Mitterrand BD ANGOULEME 2011 009.jpgministre de la Culture Baru passe la main à Art Spiegelman pour 2012. En direct au tléléphone depuis les USA c'est l'auteur de Maus Grand Prix 2011 qui sera président de l'édition 2012.

 

 

BD ANGOULEME 2011 012.jpgUn hommage à Fred, un monument de la BD, qui a fait les grands jours de Pilote.

 BD ANGOULEME 2011 016.jpgC’est l’album de Manuele Fior, 5 000 km par seconde (Atrabile) qui a reçu le Fauve d’Or, prix du meilleur album 2011. Un album attachant salué par le ministre.

02/02/2011

Ciel en ruine, la BD aéronautique est devenue incontournable

BD CIEL.jpgAvec ce tome 4 de Ciel en ruine Pinard et Dauger continuent la saga sans issue d’un pilote allemand à la fin de la seconde guerre mondiale. Dans Piège en Poméranie Nikolaus sur son Me 262, premier chasseur à réaction, tente de sauver sa peau.

Abattu en territoire ennemi il rencontrera une poignée de soldats perdus d'origine française, une petite fille que lui sauvera la vie. Un récit à la fois historique, panaché de fantastique sur fond d’une très belle et rigoureuse ligne claire. Cette série est l’un des fleurons de la collection Cockpit de Paquet qui s'est imposée dans le domaine.

Romain Hugault en est l'un des chefs de file. Avec Hubinon et Charlier puis Bergèse  Buck Danny avait ouvert la voie des airs.

Sans oublier Tanguy et Larverdure sous le très beau crayon d'Uderzo . Ciel en ruine T4, Éditions Paquet, 13 €.