Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2009

Rivière et Floc'h disent au revoir à Albany et Sturgess

Avec l'album Black Out François Rivière et Floc'h mettent un point final à leur trilogie Blitz mais aussi à une oeuvre sans équivalent qui a commencé avec Le Rendez-vous de Seven Oaks.

BD RIVIERE.jpgTrente ans que le duo Rivière (notre photo) et Floc'h s'est mis au travail pour mener à bien une idée basée sur « la volonté d'intégrer dans la BD une narration qui respecte des règles biographiques structurelles ». Novateur, François Rivière a travaillé à quatre mains avec Floc'h au dessin, le maître de la ligne claire. « Tout est parti d'une réflexion commune que l'on a passée au tamis après avoir ratissé dans beaucoup de directions » poursuit François Rivière. « C'est finalement le hasard qui a fait que deux de nos personnages impliqués dans le monde littéraire deviennent le lien, les héros de notre série. »

Tous les fans de Rivière ont reconnu bien sûr Francis Albany, critique littéraire (qui ressemble comme un frère à l'auteur) et Olivia Sturgess, la romancière, un couple lié par une profonde amitié. Ils se retrouvent pour le meilleur, impliqué dans des affaires policières flirtant parfois avec le fantastique ou sous les bombes allemandes à Londres en 1941. Seven Oaks, Le Dossier Harding, A la Recherche de Sir Malcom que Midi Libre avait publié et les trois volumes de Blitz dont le dernier vient de sortir, l'ensemble est devenu incontournable.

BD BLACK.jpgReste qu'il ne faut surtout pas se borner à une vision réductrice de cet ensemble. Rivière et Floc'h - un partenaire qui ne se comportait pas comme un dessinateur dixit Rivière - ont mis en place un canevas éditorial sans égal, subtil, à tiroirs et toujours en évolution, architecture parfaite dans laquelle le lecteur progresse avec les personnages. « Avec Floc'h on élabore ensemble récit, découpage, dialogues. Ce n'est pas un travail d'écriture traditionnel », soutient Rivière.

« En 1974, à nos débuts, on ne savait pas trop où on allait. On avait les yeux rivés sur Tardi et Floc'h avait une fascination pour Hergé » ajoute en souriant Rivière ce passionné de culture anglaise spécialiste d'Agatha Christie, auteurs de romans policiers et évidemment scénariste par ailleurs de BD.

En terminant par Black Out (Dargaud) leur grand oeuvre Floc'h et Rivière ont voulu à la fois donner toutes les clés aux lecteurs et ne pas tirer sur la ficelle. Ils ne se retirent pas pour autant du paysage. Leur univers aura peut-être un futur. Et si un jour, aussi, Floc'h et Rivière signaient un Blake et Mortimer ?

Les commentaires sont fermés.