Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2008

Les débuts prometteurs du futur Holmes

c8e6fc7206a4353e54c458d5161b0ab1.gifSherlock Mattiews, un jeune archéologue déluré, rentre d’urgence en Angleterre où sa mère vient de se suicider. Son frère Mycroft le rejoint dans le manoir familial. Sherlock va le convaincre à l’aide d’un faisceau de preuves irréfutables que leur mère a été en fait assassinée pendant l’absence de leur père, un riche industriel. Les deux frères vont remonter jusqu’au commanditaire du meurtre, un certain Moriarty. On se doute bien dès le départ que ce Sherlock sera un jour le Holmes de Baker Street sans encore son Docteur Watson. Ce sont ses origines et les raisons qui pousseront le maître de la déduction à devenir détective que nous dévoilent ce premier tome. Un bon suspense bien mis en place. Le dessin de Le Hir est fidèle à l’ambiance de l’histoire. Sherlock T1/ Didier Convard / Eric Adam/Le Hir / Glénat

 

 Drôles de dames dans les sables

Et, coucou les revoilà les drôles de dames du Président Roosevelt. Elles ont toutes un don, un pouvoir qui va leur permettre, pendant la seconde guerre mondiale, d’aller accomplir des missions dangereuses mais vitales pour l’avenir du monde libre. On les avait quittées en Chine. Dans ce dernier volume, le troisième de la série, Baraka à Bir Hakeim (titre qui n’aurait pas déplu à Jean Bruce pour l’un de ses OSS 117), on les retrouve en 1942 avec la brune Poison Ivy à leur tête dans les sables du désert de Lybie.

Pour  ceux qui ne savent pas, à Bir Hakeim celle année là, une poignée de soldats de la France Libre du Général de Gaulle ont bloqué l’avance des Allemands de Rommel et permis la prise de Tobrouk par les Anglais. Un tournant du conflit. Nos six pétroleuses ont, elles, un autre objectif, le pognon, le stock d’or que les Français Libres ont mis à gauche pour se payer du matériel. Et ils y vont carrément la femelle Troll, l’aveugle à l’ouie de radar ou l’iceberg ambulant sans oublier la brunette des bayous qui « roule des pelles » mortelles. Dans le plus pur style « Morfalous » ou « Un Taxi pour Tobrouk ». Des clins d’œil cinématographiques Yann et Berthet s’en offrent de beaux.

Des traîtres, des amourettes, de l’action et des filles superbes, ce tome 3 est excellent. Parodie, humour décalé, on sent que les auteurs ont atteint leur vitesse de croisière sans prétention. Berthet sait parfaitement bien doser son dessin en gardant réalisme et crédibilité, flirte joliment avec la caricature. Adhésion garantie. Les exploits de Poison Ivy, T3, Baraka à Bir Hakeim / Yann et Berthet / Dargaud, 10,40 E.

 

 

21/02/2008

Balade à travers le monde de l'enfance

Un monde délicat que celui de l'enfance. Deux albums se sont emparés à des degrés divers de cet univers dont on garde toujours la nostalgie.

4d3a2ba3c494807d7fe5e597fde5a63f.jpgLe premier, Oh les Filles (Futuropolis. 15 €) est signé Emmanuel Lepage au dessin et Sophie Michel au scénario. On y suit le destin de trois petites filles, Chloé, Leïla et Agnès de leur naissance à la pré-adolescence. Tout pourrait les séparer. Leïla est maghrébine, Chloé ne sait pas qui est son père et Agnès est élevée par une nounou qui compense les carences affectives de ses parents très occupés par leurs boulots. De leur naissance qui campe le décor à leurs années de maternelle et de primaire on suit leurs caractères qui s'affirment. Leila fera face au racisme, Chloé voudra devenir une danseuse classique et Agnès sera la rebelle du trio. Rapports mère fille, tensions et joies simples de l'enfance, Lepage à qui l'on doit Muchacho et La Terre Sans Mal a trouvé avec le texte subtil de Sophie Michel, qui fait ses premiers pas en BD, un terrain où il excelle. Son dessin colle au sujet, enflamme ses personnages. Il y aura une suite à cette première partie.

Plus traditionnel Aventures sur l'Aber est signé par Adelson et illustré par Patrick Jusseaume (Gibus. 12,35 €). Ils sont quatre enfants dont une petite fille. Et dans cette Bretagne du bout du monde où ils vivent ils partent en expédition à la découverte des mystères de l'Île de l'ermite. Une balade en barque, un trésor introuvable et un ermite colérique, on retrouve avec plaisir toutes les joies vraies et simples de l'enfance sans fard ni cynisme.

Yazukas en guerre

56cabeb69bf2ba9466526106b860100d.jpgLes clans de Yazukas de la maffia japonaise s'affrontent à Tokyo. Seul le Gaijin, Alex Otoishi, un détective métis est capable de sauver la paix en ménageant le fragile équilibre qui règne. Le Gaijin ne travaille que pour les Yazukas qui le respectent mais cette fois il doit protéger un policier témoin d'un meurtre qui peut faire basculer l'édifice. Deux auteurs italiens, Blengino et Pier Gallo sont aux commandes de cette nouvelle série particulièrement efficace. Un vrai thriller, nerveux et mené à cent à l'heure. Un excellent scénario et un dessin qui colle à l'action par son réalisme. Une guerre des gangs qui commence bien. Gaijin T1, Delcourt. 10,50 €

Invasion martienne

bb21d659d57ce8df663ea17a9474ee58.jpgUn album atypique cette histoire d'invasion de notre douce Terre par des Martiens qui prennent l'apparence humaine. A la fin des années soixante scrupuleusement reconstituées un pilote canadien qui a été un héros de la guerre mondiale contre les Asiates devient le fer de lance de la résistance à l'envahisseur.

Une ambiance à la Jacobs qui rappelle aussi celle des meilleurs films de SF et polars des années 50, des décors prodigieux de réalisme, un dessin étonnant par sa vigueur et son indépendance, Grégoire Bouchard a signé 150 pages qui vont faire date. Une suite peut-être ? Vers les Mondes Lointains, Paquet. 19,50 €

14/02/2008

Félicitations M. le Président

Aucun homme politique avant lui n'a autant inspiré scénaristes et dessinateurs. En devenant président de la République Nicolas Sarkozy est aussi devenu une star de la BD. D'accord. On avait bien senti tout au long de la campagne qu'il allait falloir se faire une raison. En prime il y met du sien mais en ce début 2008 (et l'actualité présidentielle aidant) bonjour la vague de planches et de bulles qui se font un malin plaisir de propulser Nicolas Sarkozy au rang de star de la BD.

f1d72cbb06b9b3aca370a12f6f53505b.jpgOn commence par le dernier en date, Contes de fées à l'Élysée (Vents des Savanes). Jul, dessinateur de presse, a anticipé le mariage de Nicolas et Carla. Et il s'est même un peu trompé dans le décorum. Liste de mariage, les invités, Jul s'offre un petit voyage en Egypte et à Disneyland. Le tout avec férocité.

Dans France Terre d'asile (Le Lombard) c'est Maëster, auteur de l'inénarrable Soeur Marie-Thérèse qui caricature à tour de pinceaux. Ratissage très large mais Maëster avoue une petite faiblesse pour une vision napoléonienne du Président très présent dans l'album mais comme le dit Maëster « c'est pas ma faute s'il monopolise la politique en France ». On revient sur deux albums pas vraiment tristes. Bonne fête Nicolas (Vents des Savanes) rassemble les dessins signés Cabu, Jul, Wolinski ou Riss.

8d14e9c5ca2579cac8a52e5d3d3cda22.gifY a du lourd et du décapant dans le lot. Idem pour Nico Shark (Delcourt) de Frantico. Une fable dont le héros, Nico, dirige une entreprise multinationale avec un directeur général qui ressemble beaucoup à un certain Fillon. Dernière parution en date, Sarkorama (Dargaud 8,50 €). Pétillon s'en donne à coeur joie avec ses dessins de presse qui ont pour la plupart Nicolas Sarkozy comme héros.

La garde meurt

ab7c503181ca4212967d2636ab952506.jpgUne découverte, celle de l'Américain, David Petersen, et de l'univers qu'il a bâti autour de la Garde qui protège le monde des souris. Un territoire en pleine anarchie peuplé de monstres où l'on se bat pour le pouvoir, la Garde doit déjouer complots et trahisons. Le dessin de Petersen est superbe, d'un réalisme élégant. Ses souris dont les trois gardes qui sont les héros de l'aventure, Kenzie, Saxon et Lieam s'imposent par leur charisme et leur graphisme.

On suit pas à pas l'épopée de cette Garde qui affrontera un traître en son sein et une armée qui risque de prendre leur forteresse. Incontournable. Légendes de la garde", Petersen, Gallimard, 18,50 €

Fascination

6ccebc9c90376ac101da16125ee2734c.jpgPénélope Bagieu est une jeune femme qui en racontant sa vie fait oeuvre de bienfaisance. En jetant un regard sans concession sur elle-même, en se moquant de ses petits travers, en tenant son blog ou en égratignant copines et copains, Pénélope Bagieu fait rire et décontracte sacrément l'atmosphère. Dans son recueil de dessins qui sont autant de saynètes piquantes, tendres et drôles elle donne aussi une image juste d'une jeune femme d'aujourd'hui. Sur une ou deux pages Pénélope se livre et enrage avec la vie quotidienne pour décor et ses amours transis. Ma Vie est tout à fait fascinante, Pénélope Bagieu, Gawsewitch, 15 €

04/02/2008

Les héroïnes de Meynet têtes d'affiche à Bagnols sur Cèze

Félix Meynet est un auteur de BD à la large palette avec un goût certain et un talent tout aussi affirmé au dessin pour la beauté féminine. Et l'affiche qu'il a signée pour cette septième édition du festival du livre et de la bande dessinée en est l'exemple parfait. Félix Meynet a donné vie à des héroïnes, certes qui n'ont pas une vie simple, mais qui ont un charme, si ce n'est des charmes, que pourraient leur envier Laetitia Casta ou Sophie Marceau.

Mais ce serait injuste et réducteur de limiter les planches de Félix Meynet à ce seul impact esthétique. Retour en arrière. Félix Meynet est savoyard et même à ses débuts moniteur de ski. Par passion pour la BD il va rapidement abandonner les pistes et tenter la grande aventure en "montant" à la capitale. Premiers essais dans les pages du magazine Circus mais retour rapide vers les alpages sans pour autant abandonner ses crayons même s'il reprend ses bâtons de moniteur.

4af0a964a6120f1032db76e959d7be8f.jpgAu début des années quatre-vingt-dix, Félix Meynet publie le premier volume des aventures de Double M (Dargaud) sur un scénario de Pascal Roman, un duo de héros savoureux composé d'un moniteur de ski (allez savoir pourquoi) et d'une jeune (et superbe bien sûr) Mirabelle, journaliste à l'aube des années cinquante. Aventure, enquête, espionnage sur fond de baby-boom, le tout teinté d'un zeste d'érotisme à base de guêpières et de soutiens-gorge pigeonnants, Double M lancera définitivement la carrière de Meynet. Midi Libre publiera Double M à deux reprises...

Double M est mis en sommeil après sept albums mais une reprise se profile. Meynet écrirait le scénario. Il crée dans la foulée le personnage de Fanfoué, un vieux savoyard qui aime sa montagne tout en lorgnant du bout des yeux sur les jolies touristes. Strips et planches vont donner à Fanfoué une notoriété qui dépassera largement grâce à son humour et à la qualité du dessin le simple cadre de la Savoie.

Mais c'est avec deux femmes qui n'ont rien de fragile, que Meynet va poursuivre sa carrière toujours chez Dargaud. Il y aura d'abord Tatiana K sur un scénario de Corteggiani. Une transfuge du KGB, sculpturale, Tatiana, n'a pas d'états d'âme et oeuvre à sauver le monde. Mais la série n'ira pas plus loin que deux albums : « Tatiana », dira Meynet, « ne m'était plus sympathique. L'absence de second degré me gênait ».

Place alors aux Eternels et à la brune Uma concoctée par Yann, un scénariste pétillant aux polars toujours cadrés et bien ficelés. Un brin suicidaire de nature, Uma va plonger dans le monde dangereux des diamantaires. Un nouvel album sortira bientôt. Sur l'affiche du festival de Bagnols sur Cèze, Meynet a croqué l'une de ses héroïnes. De charme et d'action.

A New Byzance

e85b34edfbd4d134a79ff7ebe3780e82.jpgDepuis Le Grand Jeu de Pécau l'uchronie s'est imposée. On retravaille l'Histoire en en proposant une réalité alternative. C'est le défi du scénariste Corbeyran avec une triple série de trois titres chacune dont New Byzance est le premier tome. Le terrorisme de 2001 a fait basculer le monde. Le fondamentalisme règne en maître. Zack, le prescient, montre à des coupables potentiels quels pourraient être leurs crimes si on les laissait faire. Il peut reconfigurer leur esprit. Mais ses pouvoirs diminuent et à son tour il devient la proie des fondamentalistes. Solide. "New Byzance", Corbeyran / Chabbert, Glénat, 12,50 €.

Tiffany enquête

0e62b488145c281ecf4686af171c0155.jpgUne jeune femme bien sous tout rapport et bien née est devenue détective. Cette fois dans ce tome II qui tient ses promesses Tiffany doit retrouver l'héritier potentiel d'un riche vieillard général qui plus est, héros de la France Libre Mais elle n'est pas seule sur la piste. Une tueuse aussi douée que jolie fait le ménage. On suit Tiffany qui doit éviter aussi les escrocs en tout genre. Un détail : Tiffany a le pouvoir par moments de lire les pensées des autres. Ce qui aide. Yann a concocté un scénario, qui tient la route, bien dosé en humour. Le dessin d'Herval est clair, nerveux, ligne claire. "Tiffany", T2 Célestine, Yann / Herval, Delcourt, 12,90 €.